Côte d’Ivoire: projet d’une interconnexion électrique avec trois pays voisins

[GARD align= »center »]

Image d’archive|DR

Image d’archive|DR

Le ministère ivoirien en charge de l’Energie vient d’annoncer la réalisation prochaine d’un projet d’interconnexion électrique entre la Côte d’Ivoire, la Sierra Leone, le Libéria et la Guinée.

Adama Toungara, le ministre ivoirien de l’Energie a indiqué que ce projet, d’un coût prévu à plus de 205 milliards de fCfa (plus de 300 millions d’euros), vise à construire une ligne de 1300 km qui viendra améliorer le système de distribution de l’énergie électrique dans la sous-région.

Pour lui, le gouvernement ivoirien est prêt à produire et à distribuer l’énergie de qualité compétitive pour la sous-région. M. Toungara estime d’ailleurs que le réseau électrique maillé est une bonne base pour le marché ouest-africain d’échanges d’énergie électrique.

«La Côte d’Ivoire entend prendre toute sa place à l’intérieur du West african power pool en l’appuyant dans la mise en oeuvre des actions contenues dans son schéma directeur notamment en matière d’interconnexion des réseaux pour une plus grande sécurité de l’approvisionnement et de la stabilité des réseaux électriques», a-t-il dit.

Concrètement, le projet d’interconnexion devrait assurer un approvisionnement en électricité optimale, fiable et à coût abordable pour les populations.

La Côte d’Ivoire fournit déjà de l’électricité aux autres pays de la sous-région ouest-africaine, le Ghana, le Burkina Faso, le Togo, le Benin et le Mali.

Le gouvernement ivoirien a de tout temps fait part de son engagement à produire et à distribuer d’une énergie abondante, de qualité et compétitive pour la sous-région.

Pour pouvoir tenir ses engagements, la Côte d’Ivoire a obtenu le 14 août à Paris un prêt d’un montant de 178 milliards de francs CFA pour accroître la capacité de production de la centrale thermique Ciprel (Compagnie ivoirienne de production de l’électricité) qui devrait passer de 321 à 543 mégawatts (MW). Mise en service en 1994, la Ciprel fournit 30% de l’énergie consommée en Côte d’Ivoire.

Le barrage hydroélectrique de Soubré (sud-ouest) sera le plus grand centre de production énergétique de la sous-région avec une puissance installée de 275 MW et d’un productible annuel de 1100 gigawatt heure (Gwh).

Il permettra à la Côte d’Ivoire de relever le niveau de l’électricité et de faire face à l’évolution croissante de la consommation une fois la construction finie.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
cote d'ivoireélectriqueinterconnexion

[fbcomments]

Related Articles

Guinée : La France efface une dette de 75 millions d’euros

L’Etat français s’est engagé via le mécanisme du C2D (Contrat de Désendettement et de Développement) a effacé une partie de

Côte d’ivoire : Le Système E-Visa pour faciliter la délivrance des visas.

 [wp_ad_camp_3] Plus de souci à se faire pour l’obtention du visa d’entrée en Côte d’Ivoire. La procédure est désormais simple

Sénégal : La gare des Baux Maraîchers réorganise le secteur du transport

[GARD align= »center »] A Dakar, les habitudes vont changer pour les passagers et les transporteurs utilisant certaines gares routières dans la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*