Côte d’Ivoire: la SOTRA lance 26 minibus dotés de wifi pour une « phase test »

[GARD align= »center »]

La Société des transports abidjanais (SOTRA), a lancé le vendredi 22 avril 2016, 26 minibus dotés de Wifi

La Société des transports abidjanais (SOTRA), a lancé le vendredi 22 avril 2016, 26 minibus dotés de Wifi

La Société des transports abidjanais (SOTRA), a lancé le vendredi 22 avril 2016, 26 minibus dotés de Wifi pour une « phase test » dans la commune de Cocody, une cité huppée située à l’Est de la capitale économique ivoirienne, au tarif de 400 Fcfa par voyage, a-t-on appris auprès de la direction générale.

Il s’agit d’un « test de lancement » qui se déroulera du 22 au 30 avril 2016, a indiqué Mme Diaby, une responsable du service communication de la SOTRA, jointe par téléphone.

Lors de cette phase de pré-lancement, la SOTRA opérera notamment sur « quatre lignes (704, 705, 707 et 708) », allant du quartier Château d’eau jusqu’à Blockhauss, a-t-elle précisé.

Ces engins, équipés de « Wifi » sont appelés « Wibus ». Ils comprennent 27 places assises plus le siège du conducteur, a ajouté cette cadre de la SOTRA, confiant que 71 autobus devraient être mis à terme en circulation après le lancement officiel.

Le maire de Cocody, Mathias N’Goan avait suspendu, en mai 2015 les dessertes des taxis banalisés appelés « wôrô-wôrô », afin d’offrir aux usagers des moyens de transports modernes « dignes » de cette commune.

Les taxis communaux qui pratiquent le tarif de 500 Fcfa sur ces lignes feront désormais face à une importante concurrence, si la SOTRA y met d’avantage d’autobus à la disposition des usagers.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
cote d'ivoireSotra

[fbcomments]

Related Articles

Cap-Vert: le suspect-clé de la fusillade aux mains de la Police

[GARD align= »center »] La traque de Manuel Antonio Silva Ribeira, auteur présumé de la fusillade de mardi soir qui a fait

Côte d’Ivoire : Pas d’accord avec le projet de loi sur l’apatridie, Yasmina Ouegnin quitte le parlement

[dropcap font= »georgia »]O[/dropcap]n savait que les projets de loi sur l’apatridie, la nationalité et le foncier, du gouvernement ivoirien poseraient des

Côte d’Ivoire: Ouattara refuse de livrer Simone Gbagbo à la CPI

 [GARD align= »center »] Le 17 décembre dernier, le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara n’a pas donné suite favorable à la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*