Côte d’Ivoire: Suppression de l’âge limite à la magistrature suprême dans la nouvelle Constitution

[GARD align= »center »]

Côte d’Ivoire: Suppression de l’âge limite à la magistrature suprême dans la nouvelle Constitution|©DR

Côte d’Ivoire: Suppression de l’âge limite à la magistrature suprême dans la nouvelle Constitution|©DR

La nouvelle Constitution ivoirienne en cours d’élaboration, consacre la levée de l’âge limite de 75 ans à la magistrature suprême, une disposition qui permet désormais à l’ex-président Henri Konan Bédié (82 ans) de revenir au pouvoir s’il le désire et même à Laurent Gbagbo, s’il était d’aventure libéré à La Haye, selon une source proche du dossier.

L’avant-projet de Constitution a été adopté ce mercredi 28 septembre 2016 par le Conseil des ministres. Il devrait être présenté le 5 octobre prochain à l’Assemblée nationale par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, avant d’être soumis à référendum le 30 octobre 2016.

Élaboré depuis le mois de juin par un Comité d’experts mis en place par le président Alassane Ouattara et dirigé par le professeur agrégé de droit constitutionnel, Ouraga Obou, les travaux ont été remis au président le 24 septembre.

Plus d’une vingtaine de partis de l’opposition et des organisations de la société civile ne partagent pas le projet de la nouvelle Constitution. Ils réclament un délai supplémentaire dans l’élaboration de ce projet de Constitution, avec plus d’inclusivité.

Le président Ouattara a déclaré qu’il n’allait plus briguer un troisième mandat présidentiel. Son successeur n’est pas officiellement connu et les leaders de formations politiques de la coalition au pouvoir, membres du futur parti unifié, pourraient fragiliser en cas de conflit de positionnement.

La levée de la limite d’âge ouvre la porte à Charles Konan Banny (73 ans), ex-gouverneur de la BCEAO, qui s’était retiré lors de la présidentielle passé de revenir à la charge en 2020.

La nouvelle Constitution devrait entrer en vigueur en 2020 après le référendum du 30 octobre 2016.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
cote d'ivoirenouvelle Constitution

[fbcomments]

Related Articles

Le Ghana ambitionne de rendre l’éducation secondaire gratuite

[GARD align= »center »] Le Ghana se prépare à rendre l’éducation gratuite pour tous les adolescents, quelle que soit leur origine sociale,

Guinée: un mort lors d’affrontements entre militants de l’UFDG

[GARD align= »center »] L’exclusion de Bah Oury du parti qu’il a cofondé avec Cellou Dalein Diallo ne sera pas sans conséquences.

Burkina : trois ex-ministres de Compaoré remis en liberté, un quatrième placé en détention

Trois anciens ministres de Blaise Compaoré, interpellés pour des malversations présumées, ont été remis en liberté, tandis qu’un quatrième a

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*