Côte d’Ivoire: Le transfert de Blé Goudé scelle la rupture de dialogue entre pouvoir et opposition selon les pro-Gbagbo

Côte d’Ivoire: Le transfert de Blé Goudé scelle la rupture de dialogue entre pouvoir et opposition selon les pro-Gbagbo

[GARD align= »center »]

RDR et FPI

ARCHIVES

Le Front populaire ivoirien (FPI) a dénoncé dimanche une rupture du dialogue par le gouvernement. En effet dans un communiqué rendu public, le parti de l’ex président ivoirien Laurent Gbagbo indique que le gouvernement du régime d’Alassane Ouattara a rompu les ponts du dialogue avec le transfèrement de Charles Blé Goudé à la Cour pénale internationale (CPI) et dit en prendre acte.

Pour le FPI le transfèrement de M. Blé Goudé est une entrave grave à la réconciliation nationale.

Mais au niveau du Rassemblement des Républicains (RDR), c’est plutôt le FPI qui vient de décider de rompre le dialogue politique, sous des prétextes d’émotions politiques du moment. Pour le Porte-parole du parti du président Alassane Ouattara, le FPI rame à contre-courant des intérêts des Ivoiriens. C’est ce qu’indique Joël N’Guessan dans un autre communiqué.
Le transfert de Charles Blé Goudé qui envenime les débats politiques en Côte d’ivoire vient compliquer les relations majorité-opposition, qui semblaient s’améliorer il y a encore quelques mois.

Déjà jeudi dernier, le président du FPI, Pascal Affi N’Guessan a appelé à un boycott massif du recensement de la population qui permettra au gouvernement de frauder à la présidentielle de 2015. M. N’Guessan avait également demandé à ses partisans de ne pas participer aux auditions de la Commission dialogue vérité et réconciliation ivoirienne (CDVR), dont le but est pourtant de favoriser le pardon en Côte d’Ivoire. Un communiqué diffusé dimanche a également dénoncé un refus obstiné du pouvoir d’œuvrer à la normalisation de la Côte d’Ivoire et un échec du processus de réconciliation nationale du fait de l’immobilisme de la CDVR.

Samedi prochain, le FPI tiendra un comité central exceptionnel samedi prochain en vue d’approfondir l’analyse de la situation délétère et d’en tirer toutes les conséquences politiques.
Des positions que le RDR qualifie de politiciennes. « Malgré les déclarations politiciennes du moment de nos frères du FPI, nous devons garder l’espoir d’un retour à la raison: le dialogue politique s’impose à tous. Il ne peut plus avoir d’autres issues ni d’autres alternatives, si nous voulons tous continuer de vivre ensemble », a réagi Joël N’Guessan.

[GARD align= »center »]

Samedi, Charles Blé Goudé, ancien ministre de la jeunesse, ex leader des jeunes patriotes a été transféré à la Haye ou il a rejoint Laurent Gbagbo au quartier pénitentiaire de la CPI. Blé Goudé est accusé par la CPI de crimes contre l’humanité.

© Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
cote d'ivoireFPIpolitiqueRDR

Related Articles

Côte d’Ivoire: Ouattara promulgue la nouvelle Constitution

[GARD align= »center »] Le président ivoirien Alassane Ouattara a promulgué ce mardi 8 novembre 2016 la nouvelle Constitution, adoptée le 30

Arrivée du Roi Mohammed VI à Abidjan pour consacrer l’amitié maroco-ivoirienne

Le Roi Mohammed VI est arrivé mardi après-midi à 16h 30 GMT à Abidjan pour sa première visite officielle en

« L’actualité africaine en 5 titres » du 04 août 2016

[GARD align= »center »] Le chef de Boko Haram conteste son « limogeage » L’organisation Etat Islamique a annoncé mercredi dans un communiqué la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*