Coup d’État en Turquie: l’armée annonce avoir pris le pouvoir

[GARD align= »center »]

Coup d'État en Turquie

L’armée turque a annoncé vendredi soir dans un communiqué avoir pris le pouvoir pour protéger l’ordre démocratique et les droits de l’homme|©DR

L’armée turque a annoncé vendredi soir dans un communiqué avoir pris le pouvoir pour protéger l’ordre démocratique et les droits de l’homme. Le président Recep Tayyip Erdogan est en sécurité selon CNN Turk.

Dans un communiqué envoyé par email et relayé par les chaînes de télévision turques, l’armée a ajouté que toutes les relations internationales étaient maintenues et que l’état de droit devait rester une priorité. Le chef d’état-major est l' »otage » des militaires putschistes, ont affirmé des chaînes de télévisions et l’agence pro-gouvernementale Anatolie.

Le Premier ministre Binali Yildirim a déclaré un peu plus tôt que des militaires tentaient de prendre le pouvoir mais qu’ils seraient repoussés et qu’on ne pouvait pas parler d’un coup d’Etat.

Des journalistes de Reuters à Ankara ont entendu des coups de feu dans la capitale et vu des hélicoptères et des avions militaires survoler la ville.

Leurs collègues en poste à Istanbul ont également vu des hélicoptères survoler la plus grande ville de Turquie et la chaîne turque NTV a déclaré que les deux ponts sur le Bosphore séparant les rives asiatique et européenne de la métropole avaient été fermés à la circulation automobile.

NTV a également montré les images de chars à l’entrée de l’aéroport d’Istanbul-Atatürk.

(ATS)

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
coup d'etatturquie

[fbcomments]

Related Articles

« L’actualité africaine en 5 titres » du 23 septembre 2016

[GARD align= »center »] L’ONU condamne les violences à Kinshasa Le commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al

Kenya: un mort et environ 40 étudiants blessés dans une simulation d’attaque terroriste sur un campus

[GARD align= »center »] Une membre du personnel et une quarantaine d’étudiants ont été blessés lundi dans une université de Nairobi, lors

Ouganda: le président dénonce l’ingérence étrangère dans le secteur pétrolier

Le président ougandais Yoweri Museveni s’en est pris jeudi aux « saboteurs » agissant selon lui dans l’intérêt de « personnes étrangères » pour

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*