Coupe de la Confédération : L’AC Léopards de Dolisie à 2 fois 90 minutes de l’exploit

Coupe de la Confédération : L’AC Léopards de Dolisie à 2 fois 90 minutes de l’exploit

L’AC Léopards de Dolisie jouera la finale de la Coupe de la Confédération. Les Congolais rencontreront le vainqueur de l’autre demi-finale entre le Djoliba et El Hilal (aller : 2-0 pour les Soudanais).

C’est une aventure formidable qu’est en train de connaître l’AC Léopards de Dolisie. Le club congolais s’est qualifié pour la finale de la Coupe de la Confédération Orange en allant tenir en échec 0-0) les favoris d’El Merreikh. Ce n’était pas gagné d’avance après la courte victoire du match aller (2-1) mais les Congolais se sont montrés héroïques. Encore une ultime étape et ils rejoindront dans la légende de leur pays en rejoignant le CARA de Brazzaville, seul club du pays à avoir un jour remporté une épreuve continentale, la Coupe des clubs champions en 1974, seule équipe congolaise à avoir jamais disputé ne serait-ce qu’une finale d’une compétition interclubs.

La saison des Congolais a été tout simplement exceptionnelle, élimination, tour à tour, de l’AS Tempête Mocaf, du CS Sfaxien, deux fois lauréat de la Coupe de la Confédération Orange, Heartland FC, le Moghreb de Fès, vainqueur de l’édition 2011, avant de prendre la deuxième place du groupe B derrière le Djoliba de Bamako et devant le Wydad Athlétic Club de Casablanca et le Stade Malien.

Cette fois, c’est à Omdurman, le coeur du football soudanais, qu’ils ont réalisé ce dont beaucoup ne les croyaient pas capables. Evoluant en 4-5-1, l’équipe dirigée par le tandem Marius Omog et Cyril Ndonga n’a pas cherché à casser le jeu. Au contraire le trio Guelor Bhebey Ndey-Bienvenu Kombo-Césaire Gandzé a exercé une pression assez constante sur le défense d’El Merreikh empêchant cette dernière la contraignant à resserrer la protection autour de son gardien égyptien Essam El Hadary. Les Congolais étaient venus avec l’intention de ne pas verrouiller à tout pris le match pour tenir leur petit avantage du match aller. El Merreikh faisait pourtant l’impossible sous l’impulsion de Saeed Mustapha et Najmeldin Al Dhigel pour aller mettre en danger la défense regroupée autour de son gardien Lutumu Dulé. Jonas Sakuwaha, Osunwa Kelechi voyaient leurs tentatives inexorablement stoppées par les Congolais

L’entraîneur brésilien Ricardo Heron faisait rentrer en deuxième période l’attaquant très expérimenté l’Ivoirien, Faisal Al-Ajab, un deuxième attaquant, l’Ivoirien Rémi Marcel Adiko et le meneur de jeu Fayçal Musa, sans que cela ne parvienne à déstabiliser la défense des Léopards. Au contraire, ce sont les Congolais qui s’offraient la plus belle occasion du match à quelques secondes de la fin quand une frappe de Césaire Ganzé heurtait vivement la barre transversale d’EL Hadary.
Au coup de sifflet final, les visiteurs pouvaient afficher le large sourire de ceux qui venaient de réaliser un exploit, un de plus.

Réactions

Ricardo Heron (entraîneur d’El Merreikh)
« Nos supporters méritaient mieux de la part de notre équipe. Les joueurs se sont battus, mais en en vain, face à une équipe très bien organisée autant derrière que devant et qui a su jouer haut sans se regrouper en défense. Ses qualités physiques ont constitué un atout que les miens n’ont pas su annuler. La responsabilité de la défaite est collective, pas individuelle ».

Cyril Donga (co-entraîneur de l’AC Léopards)

« Nous avions soigneusement étudié toutes les facettes du jeu d’El Merreikh et élaboré un plan pour contrer les Soudanais. Après la pause, nous leur avons laissé des espaces dont ils ont profité pour peser sur notre défense. La réussite de ce soir est celle de tout le club à commencer par son président. Maintenant nous sommes en finale contre un autre club soudanais El Hilal ou les Maliens du Djoliba. Peu importe. Plus que jamais nous avons une belle carte à jouer en finale. Dorénavant il n’est pas interdit ni prétentieux de parler de victoire finale ».

© CAF

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
ac léopardscafconfederationDolisiefinale Coupe

Related Articles

Europa League : Samuel Eto’o fait plier Young Boys

Young Boys a perdu son deuxième match en autant de rencontres d’Europa League. Les Bernois n’on pas démérité à Moscou,

La Confédération africaine de football a réélu Issa Hayatou à sa présidence

Le Camerounais Issa Hayatou, seul candidat à sa propre succession, a été élu au poste de président de la Confédération

FOOT: LDC – CDC / 16EMES DE FINALE RETOUR Déjà des surprises…

Les 16èmes de finale de la Ligue des Champion et de la Coupe de la Confédération battent leur plein en

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*