CPI-Blé Goudé à la cour : ‘’la procureur me poursuit à tort (…) je ne suis pas un criminel »

CPI-Blé Goudé à la cour : ‘’la procureur me poursuit à tort (…) je ne suis pas un criminel »

[GARD align= »center »]

Charles Blé Goudé

Charles Blé Goudé s’est exprimé en personne jeudi soir à la Haye, au dernier jour de l’audience de confimation des charges contre lui.

Charles Blé Goudé s’est exprimé en personne jeudi soir à la Haye, au dernier jour de l’audience de confimation des charges contre lui. Il a assuré qu’il a tout fait pour préserver la paix. Ci-dessous quelques extraits des ses propos.

1) « Dans cette Cour, où je m’attendais à ce qu’on me juge pour des crimes contre l’humanité, on est venu faire le procès de mes rapports avec le président Gbagbo ».

2) « Où sont les vidéos de la haine? Je n’en ai pas encore vues. Où suis-je en train de dire aux jeunes patriotes « allez, levez-vous, allez tuer les pro-Ouattara ? Où ai-je dit cela?. Qu’on me sorte la vidéo où j’ai dit aux Ivoiriens d’aller tuer d’autres Ivoiriens. Qu’on me sorte la vidéo où j’ai dit aux chrétiens d’aller tuer des musulmans ».

3) « Le procureur cherche à fabriquer des miliciens, disons plutôt qu’elle cherche à faire de moi ce qu’elle aurait souhaité que je sois, ce que je ne suis pas ».

4) « S’il a existé un plan commun en Côte d’Ivoire, moi je n’en connais ni le concepteur, ni les exécutants, j’ignore même les objectifs de ce plan ».

5) ‘’C’est moi qu’on veut faire passer pour le bourreau, le criminel que je ne suis pas ».

6) « Je me suis toujours interposé pour rapprocher les Ivoiriens »,

L’accusé s’est présenté dans un costume gris assorti d’une cravate bleue sur une chemise blanche, le crâne soigneusement rasé et portant des lunettes aux montures noires.

AIP


Tags assigned to this article:
Blé GoudéCPI

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Présidentielle 2016 au Bénin: des candidatures qui se précisent

Le Bénin avance à grand pas vers l’élection présidentielle de 2016. Les candidats potentiels à ce scrutin se dévoilent au

Niger: l’opposition ne reconnaît pas les résultats de la présidentielle

[GARD align= »center »] L’opposition nigérienne ne reconnaît pas les résultats de l’élection présidentielle annoncés depuis la veille par la commission électorale

Burkina: le chef des putschistes et l’ex-ministre des Affaires étrangères inculpés d’attentat à la sûreté de l’Etat

Le général Gilbert Diendéré, leader du putsch avorté du 17 septembre au Burkina Faso, et l’ancien ministre des Affaires étrangères

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*