CPI: Manipulation des témoins par le bureau du procureur

CPI: Manipulation des témoins par le bureau du procureur

[wp_ad_camp_2]

Enfants soldats en RDC. Image d'archives pour illustration.

Enfants soldats en RDC. Image d’archives pour illustration.

« On m’a enseigné ce que je dois dire pendant 3 ans et demi », a affirmé un enfant appelé à témoigner contre l’ancien chef milicien Thomas Lubanga devant la Cour Pénale Internationale (CPI), en 2010.

La défense conduite par Me Catherine Mabille a démontré que la totalité des « ex-enfants soldats » ont menti sur leur nom, sur celui de leurs parents, sur leur âge, les écoles fréquentées ou non, leur appartenance à la milice de l’UPC. Certains ont déclaré morts leurs parents qui sont pourtant vivants. Tout ça pour rendre difficile la vérification de leur récit par les enquêteurs de la défense. Ils ont aussi inventé des traitements cruels, avoir été enlevés pour aggraver l’accusation, etc.

Quelle justice peut-il y avoir quand on présente aux juges des preuves manipulées ? La manipulation des témoins par le bureau du procureur de la CPI étant chose courante. Mais comme le ridicule ne tue pas, cette même cour de pacotille vient d’annoncer l’arrestation de quatre proches du sénateur Jean-Pierre Bemba ─ lui-même déjà emprisonné par la Cour ─, y compris son avocat Me Aimé Kilolo Musamba, pour subornation de témoins en France, en Belgique, aux Pays-Bas et en République démocratique du Congo. M. Bemba est lui aussi suspecté des mêmes faits et ce mandat lui a été signifié par la CPI. Une cour de justice normale, avec des juges normaux, aurait mis fin au procès et libéré le sénateur congolais, non seulement parce qu’il n’y a pas de preuves tangibles, mais surtout parce que le bureau du procureur s’est souvent livré à la manipulation de certains témoins pour accréditer la thèse de l’accusation.

[wp_ad_camp_2]

Mais ce qui est surprenant dans l’histoire, c’est qu’au moment où l’Union africaine (UA) se montre de plus en plus critique envers la CPI, il y a le Congo qui continue à envoyer des gens là-bas! Histoire de régler les comptes avec des têtes qu’on n’apprécie pas vraiment. Attendons la réaction de l’UA qui n’arrivera jamais…

Patrick Mbeko
Analyste Politique
Oeildafrique.com

Patrick Mbeko

Patrick Mbeko

L'analyste des questions géopolitiques.


Tags assigned to this article:
enfants soldatsguerrejustice

Related Articles

C.COM Groupe, conseiller et communiquer autrement

Nouvelle structure, CCOM se positionne sur « le conseil et la communication », avec notamment des plans d’actions pour les PME-PMI

Résultats du sondage : Qui sont les partisans les plus intolérants de la communauté congolaise

L’analyste des questions géopolitiques, Patrick Mbeko avait organisé sur son Mur FaceBook un sondage sur les soutiens des politiciens congolais.

L’Afrique, l’eau et les conférences

Je reviens par cet article pour rappeler à nos dirigeants et au peuple congolais d’abord puis aux africains ensuite mon étonnement

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*