Crash d’un avion en France: un couple de Marocains et leurs trois enfants tués

Crash d’un avion en France: un couple de Marocains et leurs trois enfants tués

Un couple de Marocains et leurs trois enfants ayant passé les fêtes de fin d’année dans les Alpes françaises ont été tués samedi dans le crash de leur avion peu après son décollage de l’aéroport de Grenoble, dans le sud-est de la France.

Il y avait cinq passagers. Cinq victimes sont à déplorer, a annoncé la gendarmerie à l’AFP.

Originaires de Casablanca, le couple et leurs trois enfants, une fille et deux garçons, avaient décollé à bord du bimoteur, qu’ils pilotaient eux-mêmes, après avoir passé les fêtes de Noël dans la station de Méribel, en Savoie (Alpes françaises), a expliqué à l’AFP un responsable de la gendarmerie non loin du lieu du drame.

Interrogée par l’AFP, la porte-parole de l’ambassade du Maroc à Paris, Rachida Jaadi, a déclaré avoir été informée par la cellule de crise du Quai d’Orsay que cinq ressortissants marocains étaient morts dans le crash.

Il s’agit d’un couple et de leurs trois enfants. Le consul du Maroc à Lyon est parti dans l’après-midi pour Grenoble.

Le ministère français des Affaires étrangères a confirmé à l’AFP la mort de 5 Marocains sans donner plus de détails.

Pour une raison pour l’heure inconnue, le bimoteur de la famille marocaine s’est écrasé sur la commune de Saint-Pierre-de-Bressieux, proche de l’aéroport, quelques minutes après son décollage.

L’appareil se dirigeait vers le Maroc, où il était immatriculé, avec escale en Espagne.

L’alerte a été donnée par un habitant de Saint-Pierre-de-Bressieux qui a vu l’avion s’écraser contre une colline. Les secours dépêchés sur place ont alors découvert un avion en feu et les cinq corps sans vie.

En novembre 2012, le crash d’un avion de transport de fret militaire algérien en Lozère (centre de la France) avait fait six morts. L’avion, un bimoteur de type CASA C-295, transportait une cargaison de papier fiduciaire pour la fabrication de billets pour la Banque d’Algérie.

 

©AFP


Tags assigned to this article:
crashfrancemarocains

Related Articles

Congo: faible participation pour le 1er tour des législatives

La participation dimanche au 1er tour des législatives au Congo a été estimée à 15% par une ONG et la

Rwanda : la révision constitutionnelle validée, Kagamé peut rempiler

Le vote du Parlement ouvre la voie à un troisième mandat du président Paul Kagamé en 2017. Et pourquoi pas

La Mauritanie a remis à la Libye al-Senoussi, ex-chef du renseignement de Kadhafi

La Mauritanie a remis aux autorités libyennes Abdallah al-Senoussi, ex-chef des services de renseignement du régime de Mouammar Kadhafi recherché

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*