Crash de l’AH5017 d’Air Algérie: Le BEA va livrer le 1er scénario dans quelques semaines

Crash de l’AH5017 d’Air Algérie: Le BEA va livrer le 1er scénario dans quelques semaines

[GARD align= »center »]

Capture d'écran d'une vidéo montrant l'une des deux boîtes noires du vol Air Algérie entre les mains un policier malien. | AFP

Capture d’écran d’une vidéo montrant l’une des deux boîtes noires du vol Air Algérie entre les mains un policier malien. | AFP

Dans quelques semaines, on pourrait connaître le premier scénario du crash de l’avion d’Air Algérie qui s’est abîmé jeudi au Mali. C’est ce qu’a annoncé mardi Rémy Jouty, le Directeur du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA), organe chargé de l’enquête technique de l’aviation civile en France, qui a commencé à travailler sur les deux boîtes noires de l’appareil arrivées lundi à Paris.

« Je pense que nous commencerons, je l’espère, à avoir un scénario dans quelques semaines. Nous avons commencé par la lecture des données de l’enregistreur de paramètres parce que celui-ci était en meilleur état », a déclaré M. Jouty sur les antennes de la Chaîne Europe 1.

Cet expert émet le vœu de ne pas avoir à se confronter à des problèmes de données erronées et d’incohérences. Ainsi, il précise que le travail sur la lecture de l’enregistreur de conversations est toujours en cours parce qu’il est un peu plus endommagé.

[GARD align= »center »]

«Très concrètement, dans le cas de cet accident, l’enregistreur des conversations est à bande magnétique (…) La bande a été très fortement compressée pendant le crash (…), elle est froissée par endroits, a été rompue à quelques endroits.  Donc, il faut reconstituer cette bande avant d’essayer de la lire (…) J’espère que ce sera une question de jours, mais s’il y avait des difficultés, cela peut être beaucoup plus long», a expliqué le directeur du BEA.

M. Jouty est resté raisonnablement optimiste malgré les défauts rencontrés sur l’enregistreur de conversations et fait savoir que le BEA réussira à avoir les données qui sont nécessaires pour comprendre réellement ce qui s’est passé.

« L’urgence, c’est l’enregistrement sur les enregistreurs parce qu’il s’agit d’un enregistrement unique, qui se trouve à bord de l’avion, alors que les enregistrements des conversations sont des systèmes informatiques qui sont au sol, donc il n’y a pas de souci sur le fait que ce sont des enregistrements qui sont sauvegardés », a-t-il dit.

[GARD align= »center »]

L’équipage de l’avion aurait-il demandé à faire demi-tour vers Ouagadougou comme l’avait indiqué lundi le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius ? Sur le sujet, le directeur du BEA a répondu qu’il s’agit d’une information qui vient de rapports très préliminaires sur les échanges qu’a pu avoir cet avion avec le contrôle aérien au cours de son vol.

Le vol AH5017 d’Air Algérie, qui reliait Ouagadougou à Alger, s’est écrasé jeudi au Mali, coûtant la vie à 118 personnes, dont 54 Français.

©Oeildafrique.com 

[wp_ad_camp_4]


Tags assigned to this article:
algerieBurkina Fasomali

Related Articles

Côte d’Ivoire : Ouattara gracie plus de 3000 détenus

3000 détenus viennent de recouvrer leur liberté en Côte d’ivoire, a annoncé jeudi le ministre ivoirien de la Justice. Ceux-ci

Côte d’Ivoire: l’ex-chef de la diplomatie, Charles Koffi Diby, nommé président du Conseil économique et social

[GARD align= »center »] L’ancien chef de la diplomatie ivoirienne, Charles Koffi Diby, a été  nommé président du Conseil économique et Social,

Affaire « primes impayées » des Eléphants footballeurs: deux ex-cadres du ministère ivoirien des Sports remis en liberté

 [GARD align= »center »] Deux ex-cadres du ministère ivoirien des Sports, accusés de détournement dans l’affaire des « primes impayées » des Éléphants footballeurs

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*