Crise en RDC : le HCR exhorte les États à ne pas refouler des personnes vers l’est de la RDC

Crise en RDC : le HCR exhorte les États à ne pas refouler des personnes vers l’est de la RDC

Une famille congolaise se dirige vers la frontière rwandaise RDC , Goma, 20 Nov. 2012
© Phil Moore/AFP

C’est l’essentiel de la déclaration du porte-parole du HCR Adrian Edwards au cours d’une conférence de presse tenue le 20 novembre au Palais des Nations à Genève, indique un communiqué de presse de l’institution onusienne rendu public le 21 novembre.

Adrian Edwards a indiqué qu’avant l’escalade de la violence dans l’est de la RDC depuis le 15 novembre, le HCR avait adressé, la semaine dernière, une recommandation aux gouvernements les exhortant à ne procéder à aucun refoulement vers le Nord- ou le Sud-Kivu, avant une amélioration significative de la situation de sécurité et des droits humains.

« Notre recommandation concerne également les régions voisines des Kivu, et tout particulièrement la province de Katanga qui est affectée par les répercussions du conflit », a-t-il fait savoir.

Selon le HCR, les personnes qui fuient le conflit aux Kivu et dans les régions voisines affectées pourraient avoir besoin de la protection internationale. Le HCR lance également une mise en garde sur les refoulements vers des régions plus sûres de la RDC, si les personnes n’y ont pas de proches ou d’autres liens étroits.

« Actuellement, nous sommes particulièrement préoccupés par la situation autour de Goma où il y a eu de nouveaux déplacements de populations importants ces derniers jours », indique le HCR tout en affirmant que le vaste camp de déplacés de Kanyaruchinya est quasiment vidé de ses habitants alors qu’auparavant quelque 60 000 personnes y étaient hébergées. « Aux alentours de Goma, des femmes et des enfants convergeraient actuellement vers Mugunga 3 et d’autres installations spontanées. De nombreux programmes d’aide humanitaire ont été suspendus en raison de la situation de sécurité », souligne le communiqué.

Près de 650.000 personnes déplacées

Selon le HCR, depuis le début de l’année, la reprise du conflit dans ces deux régions a exacerbé une situation humanitaire déjà désastreuse et a déraciné près de 650 000 personnes. Parmi elles, quelque 250 000 civils sont nouvellement déplacés au Nord-Kivu, et 339 000 autres au Sud-Kivu depuis le mois d’avril. En outre, indique l’institution onusienne, durant cette période, plus de 40 000 personnes ont fui vers l’Ouganda et 15 000 autres vers le Rwanda. « Le Burundi reçoit près de 1000 nouveaux arrivants congolais chaque mois depuis août dernier », précise encore le communiqué.

Face à certaines atrocités commises sur les civils dans l’Est de la RDC depuis plusieurs années, le HCR recommande que l’exclusion du statut de réfugié soit étudiée concernant les personnes qui auraient commis des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.

Pour le HCR, environ 463 000 réfugiés originaires de RDC se trouvent actuellement dans les pays voisins. Les réfugiés se trouvent principalement en Ouganda, au Congo, au Rwanda et en Tanzanie.

Avec Les Dépêches de Brazzaville

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
combatsRDCongorébellionrwanda

Related Articles

RDC: l’armée donne une chance aux rebelles du M23 avant l’assaut final

L’armée congolaise préparait vendredi un nouvel assaut pour déloger les derniers rebelles du M23 des quelques collines qu’ils occupent encore dans l’est

Gabon : Ban Ki-moon appelle Ali Bongo et Jean Ping à la retenue

[GARD align= »center »] Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, s’est entretenu au téléphone, ce mardi soir 30 août, avec

Le président Bouteflika sera de retour au plus tard dans 7 jours

Le président Abdelaziz Bouteflika hospitalisé samedi en France à la suite d’un mini AVC sera de retour en Algérie au

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*