Crise en RDC : les rebelles du M23 ont accepté de quitter Goma

Crise en RDC : les rebelles du M23 ont accepté de quitter Goma

Les Rebelles rwandais du M23 patrouillant dans les rues de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo.   © Reuters

Les rebelles rwandais du M23, qui combattent l’armée de République démocratique du Congo (RDC) dans la riche province minière du Nord-Kivu (est), ont accepté de se retirer de la capitale provinciale Goma, a affirmé mardi l’un de leurs responsables, sans préciser à quelle date.

Interrogé par l’AFP sur un accord conclu dans la capitale ougandaise Kampala entre la rébellion et une médiation des pays des Grands Lacs, menée par l’Ouganda, sur un retrait de Goma, le colonel Antoine Manzi a répondu : C’est vrai.

Ils nous ont demandé de nous retirer de Goma pour commencer les négociations avec le gouvernement, a-t-il poursuivi.
Un peu avant lui, le ministre ougandais des Affaires étrangères, Sam Kutesa, avait aussi affirmé à l’AFP que les rebelles, d’ex-membres de l’armée de RDC qui se sont mutinés au printemps, avait accepté de quitter la capitale du Nord-Kivu, qu’ils ont prise le 20 novembre. Lui non plus n’a pas donné d’indication temporelle.

Samedi, les pays des Grands Lacs avaient donné 48 heures aux mutins du M23 pour quitter Goma. Malgré l’expiration du délai, les rebelles, qui jusqu’ici exigeaient d’entamer des discussions directes avec le président de RDC Joseph Kabila avant tout retrait, étaient toujours mardi matin dans la capitale du Nord-Kivu.

L’accord pour un retrait de Goma serait cependant intervenu avant une incursion, tôt mardi matin, en territoire rwandais, de rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), venus de RDC où ils sont basés. Cette incursion, dénoncée par l’armée rwandaise et non confirmée d’autre source à ce stade, aurait donné lieu à des combats avec des soldats rwandais.

A l’heure où nous parlons, certains se sont repliés en RDC, d’autres seraient encore en territoire rwandais, a affirmé à l’AFP le porte-parole de l’armée rwandaise, le général Joseph Nzabamwita.

Les commandants des FDLR ont fui dans l’est de la RDC après le génocide des Tutsi en 1994 au Rwanda, auquel ils sont accusés par Kigali d’avoir pris part. Le FDLR continue d’être opposé à l’actuel régime du président rwandais Paul Kagame, qui a mis fin au génocide.

Kigali accuse Kinshasa de soutenir le FDLR. La RDC et l’ONU affirment elles que le M23 est soutenu par Kigali.

Avec l’AFP

 



Related Articles

« L’actualité africaine en 5 titres » du 23 juillet 2016

[GARD align= »center »] Koffi Olomide arrêté à Nairobi Le célèbre chanteur congolais Koffi Olomidé a été arrêté vendredi soir à Nairobi,

RDC: l’opposition veut une mise en accusation pour « haute trahison » de Kabila

Une vingtaine de partis d’opposition de la République démocratique du Congo a demandé qu’une mise en accusation pour « haute trahison »

« L’actualité africaine en 5 titres » du 21 juillet 2016

[GARD align= »center »] RDC : Le 31 Juillet à Kinshasa, l’opposition en meeting Le dernier jour du mois de juillet s’annonce

1 commentaire

Espace commentaire
  1. PAPY ELOKO ILUKU
    PAPY ELOKO ILUKU 27 novembre, 2012, 11:21

    LES M23 TOUT COMME AUSSI KABILA DU VRAI NOM KANAMBE HYPOLITE SONT TOUS RWANDAIS QUI FONT LE JEU DE LA MORT AU CONGO CAR LES AFFAIRES PAIENT MIEUX EN SANG,EN OR,EN COLTAN,DIAMANT ET AUTRES.VOILA POURQUOI ON NÉGOCIE TOUJOURS AVEC DES FAUX CONGOLAIS DU RWANDA MAIS UNE RÉPRESSION RÉSERVÉE AUX REBELLIONS CONGOLAISES SUIVIE DES MASSACRES DES CIVILES(MBANDAKA AVEC LES ENYELE EN 2010 ET BUNDU DIA KONGO AUSSI)NOUS CONGOLAIS DE LA DIASPORA VOULONS DES NÉGOCIATIONS BASÉES SUR LE DÉPART DE L’IMPOSTEUR FRAUDEUR DES ÉLECTIONS DU 11 NOVEMBRE 2011,SUR LA VÉRITÉ DES URNES,SUR L’ASSASSINAT DES ACTEURS DE DROITS HUMAIS DONT CHEBEYA,DES JOURNALISTES DONT FRANC NGYKIE,BAPUA MUAMBA…,DES OPPOSANTS POLITIQUES DONT BOTETI ET DE LA MANIÈRE DONT LE STAFF DE L’IMPOSTEUR CAIMAN OU SANGSUE EST DEVENU PLUS RICHE DANS PEU DE TEMPS AU POUVOIR,PLUS LOIN,DE COMMENT L.D KABILA A ÉTÉ ASSASSINÉ ET PAR QUI EXACTEMENT?CAR LUS LA VÉRITÉ EST ÉTOUFFÉE,PLUS LE MAL PERDURE ET PLUS ON GÈRE MAL

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*