Débâcle des Lions indomptable au Brésil: L’enquête commanditée par Biya va-t-elle porter ses fruits ?

Débâcle des Lions indomptable au Brésil: L’enquête commanditée par Biya va-t-elle porter ses fruits ?

[GARD align= »center »]

Paul Biya

Le président camerounais, Paul Biya | AFP

Le chef de l’Etat camerounais a demandé l’ouverture d’une enquête sur la raclée des Lions indomptables lors du Mondial brésilien en cours. Dans ce cadre, Samuel Eto’o a été auditionné et a vu son passeport lui être retiré. Mais, en regardant dans le rétroviseur, on remarque que beaucoup d’enquêtes ouvertes par Paul Biya, n’ont jamais donné de résultats satisfaisants. Celle concernant les Lions indomptables connaîtra-t-il le même sort?

Affaires des neuf jeunes disparus de Bépanda en 2001, de l’assassinat du Révérend Père Engelbert Mveng en 1995, du vol de bébé  de Vanessa Tchatchou en 2011,  du meurtre de Bibi Ngotta et plus loin encore, de Joseph Mbassi tué en 1988… Paul Biya a toujours demandé l’ouverture d’enquêtes sur les affaires qui ont, pour la plupart, soulevé des polémiques dans les chaumières camerounaises.  Cette fois-ci, c’est la débâcle des Lions indomptables au mondial brésilien qui ravit la vedette aux autres affaires de l’Etat.

[GARD align= »center »]

Samuel Eto’o et ses coéquipiers ont sombré de l’autre côté de l’Atlantique, avec neuf buts encaissés contre un marqué. Et cela n’a pas plu aux Camerounais, Paul Biya en premier. Il a demandé l’ouverture d’une enquête déjà entamée avec l’audition du capitaine des Indomptables, Eto’o fils. Les résultats de l’enquête portant sur des soupçons de fraude de la sélection camerounaise, doivent être connus au mois prochain. Mais un coup d’œil sur le rétroviseur des demandes faites par le président Biya, depuis des décennies, montre que celles-ci n’ont jamais porté de fruits, ou bien les résultats livrés, l’ont été que pour étouffer la polémique ou la colère de l’opinion publique.

En 1994, l’enquête sur l’opération coup de cœur aux Lions indomptables pour la Coupe du monde aux USA, n’a jamais abouti. Dans l’affaire des neuf disparus de Bépanda, seuls le colonel Bobo Ousmanou et le capitaine Jean-Jacques Aba ont été condamnés entre 15 et 16 ans  de prison militaire pour violation de consigne. Le tribunal n’avait finalement pas retenu les autres charges qui pesaient sur eux, à savoir assassinats, tortures et corruption.

[GARD align= »center »]

Cette fois-ci, le peuple camerounais groggy devant la piètre performance de leur équipe, connaîtra-t-il les raisons profondes de la raclée de l’un des représentants africains à cette Coupe du monde 2014. Rien n’est moins sûr, pour le moment. Surtout que les éliminatoires pour la CAN 2015 démarrent en septembre prochain. Eléphants et Indomptables sont logés dans le même groupe.

Baba Mballo
Dakar – Oeildafrique.com

[wp_ad_camp_4]

 

Baba Mballo

Baba Mballo

Journaliste à oeil d'Afrique, basé à Dakar (Sénégal)


Tags assigned to this article:
Camerounmondial-2014

Related Articles

Paris confirme le départ de Bangui du président Bozizé

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a confirmé dimanche le départ du président centrafricain François Bozizé de Bangui,

RD Congo: un mort par balle dans la répression d’une manifestation à Beni

[GARD align= »center »]   Un manifestant a été tué par balle mercredi lors de heurts avec les forces de l’ordre au

Cameroun: une vidéo de la famille française enlevée et de ses ravisseurs islamistes sur YouTube

La famille de sept otages français enlevés au Cameroun mardi dernier apparaît lundi dans une vidéo postée sur You Tube

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*