Décès de Charles David Ganao ancien Premier ministre du Congo

Décès de Charles David Ganao ancien Premier ministre du Congo
Décès de Charles David Ganao

Charles David Ganao avait reçu la Grand-Croix de l’ordre congolais du Mérite en 2010.

L’ancien Premier ministre (1996-1997) et diplomate congolais David Charles Ganao sous le règne de Pascal Lissouba, s’est éteint vendredi matin à l’âge de 84 ans à Paris (France)  où il était allé se soigner. 

Diplomate de carrière, ce père de 11 enfants a commencé sa carrière de fonctionnaire comme instituteur diplômé de l’Ecole normale des instituteurs de Mouyondzi dans le sud du Congo et de l’Ecole normale supérieur de Saint-Cloud (France).

M. Ganao a été de 1950 à 1959 instituteur délégué de l’enseignement et inspecteur délégué de l’enseignement. Il passe brillamment le concours de formation à la carrière diplomatique au Quai d’Orsay (Paris) et devient un des premiers diplomates du Congo indépendant en 1960.

Il occupe plusieurs postes ministériels notamment les Affaires étrangères, la Coopération, l’Information, l’Aviation civile, le Tourisme avant de devenir, de 1969 à 1971, ambassadeur auprès de la Confédération helvétique et représentant permanent du Congo auprès des organisations du système des Nations Unies à Genève.

David Charles Ganao redevient ministre des Affaires étrangères et de la Coopération de 1973 à 1975. Il a également occupé les fonctions de directeur des Nations Unies chargé des territoires coloniaux et sous tutelle (1971) mais aussi le poste de représentants résident de l’ONU en Haute-Volta actuel Burkina Faso.

En 1972, il est directeur à l’ONU et Secrétaire exécutif adjoint de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) de 1976 à 1979.

De 1979 à 1985, directeur de l’ONUDI chargé des relations extérieures, de l’information, du secrétariat, des ONG et des services des conférences, Charles David Ganao a été aussi un homme politique très influent dans son pays.

A la faveur du vent démocratique qui soufflé au Congo dans les années 90, il crée son propre parti politique, l’Union des forces démocratiques (UFD).

En retraite depuis 1986, M. Ganao était très consulté pour la marche politique du Congo au regard de son expérience accumulé au plan international et national.

APA

 

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
Charles David Ganaocongodécèsmort

Related Articles

RDC : Le prochain meeting de la Majorité présidentielle n’a pas été autorisé

[GARD align= »center »] La Majorité présidentielle n’organisera pas un nouveau meeting à Kinshasa comme elle l’avait annoncé. En effet, elle a

Congo : La majorité présidentielle ne faiblit pas dans sa volonté de modifier la Constitution

[GARD align= »center »] Le parti au pouvoir au Congo Brazzaville a mis en place une commission chargée de réfléchir sur l’éventuelle

L’UDPS trahira-t-il les Congolais ?

Des tractations contre nature s’organisent entre Louis Michel et l’opposition au détriment du peuple Congolais de la diaspora. Le terme

1 commentaire

Espace commentaire
  1. jean
    jean 10 juillet, 2012, 18:09

    PAIX A SON AME

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*