Des combattants congolais arrêtés au 36 quai des orfèvres à Paris

Des combattants congolais arrêtés au 36 quai des orfèvres à Paris

Le message vient de nous parvenir par notre confrère Roger Bongos.

« Slt Roger Je viens d’être libéré de ma garde à vue de 48 heure, pour ce qui a eu comme incendie criminel à l’ambassade de la RDC à Paris…Les gens voulaient me faire porter le chapeau, mais j’ai été disculpé ! Tous les ordinateurs (4), outils de travail saisis dans mon domicile, même mon portable téléphonique..Mes disques durs (4 )…Je des caméras (2 ) J’étais détenu u 36 quai des orfèvres ..Tu as l’exclusivité de ma sortie. »

Et puis je reçois un second message:

« J’ai été arrêté tot le matin le mardi à 6 heures, ils m’ont tous pris..mes 4 ordinateurs portables, mes caméras, mes disques durs, mes sauvegardes de mes reportages, mon téléphone perso, donc je ne suis plus joignable…Tout ce que j’utilise pour travailler ! Je n’ai plus rien. A cause de cette affaire l’incendie de l’ambassade…Les gens accusé que je faisais parti du groupe qui a attaqué cette ambassade…Mais j’ai été disculpé par les faits et mon emploi du temps…Rex, Patrick et quelques autres sont arrêtés comme moi je l’ai été..J’étais détenu au 36 quai des orfevres à Paris chez grands policiers. »

Pour finir Roger Bongos rajoutera:

« C’est la cellule anti-terrorisme de Paris qui m’a arrêté ! Les autres sont sur coup d’un chef d’accusation dans le cadre de terrorisme ! »

Nous vous tiendrons au courant biensure de la suite de cette affaire.

R.M



Related Articles

CPI : L’audience de confirmation des Charges contre Laurent Gbagbo pourrait avoir lieu en juillet

[GARD align= »center »] La Chambre préliminaire de la Cour pénale internationale va rendre sa décision concernant la confirmation des charges contre

Au lendemain du massacre de civils, division et colère en RDC

[GARD align= »center »] Le massacre de plusieurs dizaines de civils dans la nuit de samedi à dimanche à Beni, dans l’est

Burkina Faso : La chute de Blaise Compaoré en 10 dates clés

  [GARD align= »center »] Après 27 ans de pouvoir dans son pays, Blaise Compaoré a dû quitter le Burkina Faso jeudi sur

8c ommentaires

Espace commentaire
  1. Tala Mingilo
    Tala Mingilo 13 octobre, 2011, 08:56

    C’est tres bien!

    Répondre à ce commentaire
  2. tati
    tati 1 novembre, 2011, 17:59

    c’est le scoupe de l’année que tu viens de réaliser, suis fier de toi.mais dis est il vrai que le gouvernement français a interdit la production scénique de nos musiciens pour les deux prochaines années?merci surtout bon courage!

    Répondre à ce commentaire
    • rmcommunication
      rmcommunication Auteur 1 novembre, 2011, 18:04

      Nous n’avons jamais eu la réponse des autorités françaises à ce sujet. Mais les propriétaires de sales de concerts parisiens avaient eu prévenu qu’ils ne prendront plus de risque à programmer des artistes congolais tant que la sécurité de leur biens sera menacée par les combattants. Donc NON, officiellement les musiciens congolais peuvent toujours joueur en France.

      Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse.

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*