Des investisseurs africains mettent 20 millions $ pour lancer une agence d’information continentale.

Ladislas Agbesi

Ladislas Agbesi

L’African News Agency (ANA) lance ses activités ce 1er mars 2015. Le capital initial a été porté à 20 millions $ par des investisseurs africains au rang desquels le Dr Iqbal Survé, directeur général de Sekunjalo Investment Holdings, fleuron de l’économie sud-africaine. Le projet est également porté par Ladislas Agbesi, patron du Pan African Business Forum.

La nouvelle agence panafricaine produira des informations sur la politique, les affaires, les arts de vie, le sport et l’actualité en général.

« La demande d’information sur l’Afrique est croissante à l’échelle mondiale. Nous espérons capitaliser sur cela. Nous voulons prendre notre place parmi les principales voix sur l’Afrique dans un monde de plus en plus interconnecté », a expliqué Ladislas Agbesi (photo), le futur président fondateur de l’ANA.

L’objectif est de couvrir 15 pays africains d’ici juillet de cette année, a-t-il précisé.

L’ANA fournira un contenu multimedia via Baobab Suite, une plateforme africaine de medias. L’agence sera basée en Afrique du Sud où l’agence SAPA fermera le 31 mars prochain. Il est question de combler le vide qui sera laissé, mais aussi de couvrir toute l’Afrique.

La direction de la nouvelle agence a été confié à Chris Borain qui a dirigé l’agence de communication Primedia Online. Il a également travaillé à BBC Worldwide Australasia comme chargé du développement des affaires.

L’ANA s’appuiera sur le personnel de SAPA, a laissé entendre le Dr Iqbal Surve. 

« A Sekunjalo Investment Holdings, nous voulons incorporer SAPA dans le service de l’ANA et investir des ressources considérables dans la création d’une agence de qualité », a-t-il expliqué.

Assongmo Necdem
(Agence Ecofin)


Tags assigned to this article:
afriqueagencepresse

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Sénégal : La Banque de Dakar sort le gros chèque pour s’offrir la tête d’Anta Dioum

Un mois et quelques jours après l’inauguration de son siège flambant neuf dont les chantiers de rénovation ont coûté la

Rebranding Africa Forum : Préparer l’Afrique à ses « trente glorieuses » ?

Une chose est sûre : le Rebranding Africa Forum (RAF) est devenu un rendez-vous incontournable pour les leaders africains, dans la

Les économies africaines ont une marge de progression possible

Le Forum économique mondial vient de publier l’édition 2012-2013 de son étude comparative de la compétitivité des pays à travers

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*