Des pro-Gbagbo jouent les troubles fêtes à la conférence du premier ministre ivoirien à Paris

Des pro-Gbagbo jouent les troubles fêtes à la conférence du premier ministre ivoirien à Paris

Le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan invité spécial des Associations Sciences Po pour l’Afrique et du programme Europe-Afrique des sciences Po à animer une conférence de presse débat mercredi 17 avril sur les prouesses de la Côte d’Ivoire après la crise pos-télectorale.

L’amphithéâtre du 28, rue des saints-Pères dans le VIIe arrondissement de Paris a refusé du monde lors de la conférence de presse débat que donnait le Premier ministre Ivoirien, Daniel Kablan Duncan à l’invitation de deux associations des sciences Po de Paris que sont l’Association Sciences Po pour l’Afrique (ASPA) et l’Association du Programme Europe-Afrique des Sciences Po (APEAF). Le chef du gouvernement profitera de cette tribune pour montrer que la Côte d’Ivoire a réalisé d’énormes exploits à tous les niveaux en l’espace seulement de deux années grâce à une politique de volontarisme des nouvelles autorités. « Les performances réalisées sont spectaculaires » dira en substance le conférencier qui égrènera quelques chiffres pour étayer ses propos. En outre le taux de chômage ramené à 25% et le taux de croissance de 4,7 en 2011 qui est passé à 9,8 en 2012; avec une perspective de croissance à 2 chiffres à partir de 2014.

Malgré ces chiffres flatteurs les partisans de Laurent Gbagbo en Europe qui ont désormais décidé de se faire entendre lors des manifestations se rapportant à la Côte d’Ivoire pour fustiger le régime d’Abidjan on réussi leur pari et le Premier ministre Duncan en a fait les frais tout au long de cette conférence de presse-débat.

En effet les perturbateurs qui avaient savamment préparé leurs coups s’étaient fondus dans le public pour attendre de passer à l’action. Par des huées et des cris ils interrompaient à chaque fois le chef du gouvernement lors de ses prises de parole. Situation que ne va pas supporter pendant longtemps le Premier ministre qui décide de mettre un terme à la conférence. S’ensuivra alors un cafouillage monstre et des injures proférés à son encontre.

Sous forte escorte sécuritaire le Premier ministre regagnera son hôtel où de là-bas il devrait mettre le cap sur Washington pour participer à la réunion de printemps de la banque mondiale et du fonds monétaire International.

Après le président de la commission de réconciliation qui a aussi subi cette semaine à Londres le gourou des partisans de Laurent Gbagbo c’était au tour du Premier ministre Ivoirien de connaitre les mêmes déboires.

 

Fulbert Koffi
Oeil d’Afrique

Fulbert Koffi

Fulbert Koffi

Journaliste Oeil d'Afrique, basé à Abidjan (Côte d'Ivoire), spécialiste des dossiers politiques et sociaux culturels.


Tags assigned to this article:
cote d'ivoireDaniel Kablan Duncanparispro-Gbagbo

Related Articles

Côte d’Ivoire : À Bouaké la fête de Ramadan fait découvrir une « Mutinerie infantile »

[GARD align= »center »] Ce qui devrait être un fait banal ce jour de célébration du Ramadan est devenu un véritable buzz

Le Conseil constitutionnel ivoirien valide l’adoption de la nouvelle Constitution

[GARD align= »center »] Le Conseil constitutionnel ivoirien a validé vendredi les résultats du référendum du 30 octobre 2016 sur la nouvelle

Côte d’Ivoire : deux tués et plusieurs blessés dans une mutinerie dans la prison d’Abidjan

[GARD align= »center »] « Les détenus armés de kalachnikov ont attaqué entre 08H00 et 09H00 (GMT et locales) les postes des gardes

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*