Deux cargaisons de bois en provenance de la RDC ont été saisies en Allemagne

Deux cargaisons de bois en provenance de la RDC ont été saisies en Allemagne

Deux cargaisons de bois en provenance de la RDC ont été saisies en Allemagne Les autorités allemandes ont mis la main sur deux cargaisons de bois illégalement acquis depuis la République démocratique du Congo (RDC) par un homme d’affaires libanais.

Les cargaisons de « wenge », un bois provenant des arbres menacées de la foret tropicale congolaise ont été expédiés par le Libanais qui est à la tête de Bakri Bois Corporation (BBC), spécialisé dans secteur du bois en RD Congo.

La police allemande a procédé à la saisie du bois illégal suite à une alerte de Greenpeace.

[wp_ad_camp_2] 

« Les pays de l’Union européenne devraient redoubler d’efforts en vue de l’application sans réserve des textes européens en matière d’importation de bois », a déclaré Greenpeace dans un communiqué publié jeudi à Nairobi.

« Cette saisie effectuée en mars 2013, s’est faite dans le cadre de l’exécution d’une loi européenne interdisant la contrebande de bois », a affirmé Danielle van Oije de Greenpeace Pays-Bas.

Ce bois saisi, dont la valeur n’a pas été révélée, sera vendu et l’argent déversé dans le trésor public allemand, ont affirmé à Greenpeace les autorités allemandes.

 


Tags assigned to this article:
RDC

Related Articles

FMI : Lagarde dénonce les pilleurs des revenus du sous-sol africain au détriment des populations

[GARD align= »center »] Depuis le 29 mai, le Fonds Monétaire International (FMI) tient une conférence mondiale à Maputo. La Conférence ouverte

RDC : Pourquoi si peu d’Industriels ?

Quoique qualifié de scandale géologique, la République Démocratique du Congo est un pays pauvre soit un revenu annuel par habitant

La corruption coûte 148 milliards $ par an à l’Afrique, selon le président de la BAD

[GARD align= »center »] Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina (photo), a estimé, dans un entretien accordé

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*