Burkina : Deux détenus blessés par balles lors d’une tentative d’évasion à la prison civile

[GARD align= »center »]

Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou

Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou

Des détenus ont été blessés par balles lors d’une tentative d’évasion dimanche soir à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (M.A.C.O), la plus grande prison civile du pays, selon un communiqué du gouvernement rendu public lundi.   

L’incident est survenu « pendant que les populations s’affairaient » à aller prendre part aux élections municipales, indique le communiqué, soulignant que les « deux détenus ont tenté de s’évader de la prison en forçant la porte de la détention ».

En dépit des « avertissements verbaux et les tirs de sommation, les deux détenus n’ont pas obtempéré, ce qui a obligé les gardes de sécurité pénitentiaire à faire usage des armes pour arrêter les deux détenus », explique la note du gouvernement.  

« Au cours de cette opération, les deux fuyards ont été blessés, l’un grièvement et l’autre légèrement. Les deux sont actuellement internés dans des structures hospitalières pour y recevoir des soins et leurs vies sont hors de danger », ajoute le texte.

Selon le communiqué, une tentative d’évasion s’est également passée à la Maison d’arrêt et de correction de Dori, une ville située au nord-est du pays, à 261 Km de Ouagadougou, où « des détenus ont tenté d’assommer le chef de poste de la garde pour s’évader ».

La situation à la prison de Dori a été « très rapidement maîtrisée » par les gardes de sécurité pénitentiaire sur place, poursuit le communiqué, qui relève qu’ »aucune perte en vie humaine ni de dégâts matériels n’ont été enregistrés et la situation est sous contrôle ».

Les gardes de sécurité pénitentiaire appuyées par les autres forces de défense et de sécurité (police et gendarmerie) ont procédé à un « ratissage des environs de la M.A.C.O », conclut le communiqué, qui note que « la situation est totalement sous contrôle ».

 

Patrice Allegbe
© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
Burkina Faso

[fbcomments]

Related Articles

Burkina: Diendéré dans une ambassade, négociations pour sa remise aux autorités

L’ex-chef putschiste, le général Gilbert Diendéré, auteur du coup d’Etat avorté au Burkina Faso, se trouve actuellement dans une ambassade

Burkina : après le saccage de l’Assemblée, les manifestants en route pour la présidence

Malgré des effectifs de police importants, et un cordon de sécurité à 1km de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, à Ouagadougou,

Burkina : trois gendarmes tués lors d’une attaque près de la frontière malienne

Trois gendarmes et un assaillant ont été tués vendredi matin lors d’une attaque par une cinquantaine d’hommes armés de la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*