Diaspora RDC: La grève de la faim s’arrête

Diaspora RDC: La grève de la faim s’arrête

Le 1er décembre 2012 avait été marqué par le début d’une grève de la faim de quatre congolais faisant parti du Rassemblement pour la Nation Congolaise. Après 6 jours de souffrance pour dénoncer l’inacceptable, une guerre pour les intérêts des multinationales et autres pays ennemis de la République Démocratique du Congo, Nicole, Pierrot , Angélique et Hervé ont finis aux urgences de l’hôpital Georges Pompidou à Paris.

Droits photo: Christophe RIGAUD – Afrikarabia

Des débuts avec un froid glaciale à Paris.

A peine la grève de la faim débutée, la météo annonçait une vague de froid qui allait fortement balayer la ville de Paris. Pourtant, ce caprice de la nature n’entamera en rien la détermination des compatriotes congolais déterminés à poursuivre leur grève. Initialement prévu devant l’assemblée nationale française, le sit-in congolais a été délogé par les forces de l’ordre. Après un bref déplacement sur la place de la concorde, le RNC va finalement prendre ses quartiers devant la basilique Sacré Cœur. De nombreux compatriotes se sont déplacés pour les soutenir.

Absence de la presse international mais reconnaissance des politiques

Oeildafrique.com et Congomikili.com ont été les principaux organes de presse à mettre à la UNE de leurs éditoriaux passés l’action du RNC. Contactée à plusieurs reprises, la presse internationale a, comme souvent dans le cas de la RDC, fait la sourde oreille.
Christophe RIGAUD – Afrikarabia (courrier internationale avait pour sa part réalisé un article qui avait apporté du bôme au cœur des grévistes. De même que le site ivoirien imatin.net qui avait fait échos de l’action des Congolais.

Il est à noter que cette grève de la faim a connu sa part de succès. En effet, le maire de Paris, Bertrand Delanoé, avait rendu visite à Hervé, Nicole, Angélique et Pierrot pour leur apporter le soutien de la ville de Paris et de tous les parisiens.

Dans cette lutte pour la souveraineté du Congo, le RNC demande la création d’un Tribunal pénal international pour la RDC. Et Monsieur Rolland Dumas, ancien ministre des Affaires étrangères sous François Mitterrand leur a apporté son soutien et promis d’être leur avocat auprès de François Hollande.

6 jours grand max

Il aura suffit de six jours pour que les compatriotes du RCN, au regard de la détérioration de leur état de santé, mettent un terme à cette grève de la faim. Les services d’urgence et les pompiers ont dû intervenir pour évacuer les grévistes dans un centre hospitalier de la place. C’est la fin, certes, d’une aventure douloureuse, mais le combat,lui, se poursuit…

Vendredi 7 décembre, milieu d’après midi, ils du se rendre à l’évidence. Le corps ne suit plus. Le froid n’aide pas n’ont plus. Appelé en urgence, les pompiers sont venu secourir les grévistes du RNC afin de leur donner les soins nécessaire. Dans un état de faiblesse absolu, les urgentistes préconisent l’arrêt de la grève. Hervé, Nicole, Angélique et Pierrot doivent se rendre à l’évidence, ils ne pourront pas aller plus loin dans ce combat. Il faut s’arrêter et préparer d’autres combats.

Roger Musandji
Œil d’Afrique


Tags assigned to this article:
congolaisdiasporaGrève de la faimparisRDC

Related Articles

Miss RDC France 2012 : Une élection sous le feu des critiques

L’évènement culturel un peu people de ce mois de juillet 2012 était sans aucun doute l’élection de la miss RDC

Comment je me suis fait virer de la fête nationale du Cameroun à Paris !

[GARD align= »center »] Amobe Mevegue (personnalité des médias/directeur de la chaîne UbizNews) relate comment il s’est fait virer de la soirée

Top 10 des articles les plus lus sur RM COMMUNICATION en janvier 2012

Le mois de janvier a été un mois aussi changer en actualités que cette fin d’année 2011. La diaspora congolaise

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*