Dieumerci Mbokani acquitté par le Comité sportif

Dieumerci Mbokani acquitté par le Comité sportif

Le Comité sportif de l’Union belge de football (URBSFA) a acquitté Dieumerci Mbokani (Anderlecht), mardi. Il était poursuivi sur base des images télés de la rencontre Anderlecht-Standard (2e journée des play-offs I).

Le parquet avait requis deux rencontres de suspension à l’encontre de Dieumerci Mbokani, estimant qu’il avait planté volontairement ses crampons dans la jambe de Pocognoli. Le Comité sportif a estimé le contraire et indique dans son jugement que Mbokani touche « légèrement et sans force son opposant ».

C’est d’ailleurs ce qu’avait plaidé Me Spreutels, avocat d’Anderlecht. Il a expliqué que le Congolais avait la tête vers l’arrière au moment où il a touché Pocognoli. »Il ne pouvait par conséquent pas savoir où se trouvait Pocognoli », ajoutant que le geste du pied était « lent et sans violence ».

Me Spreutels a également indiqué que Mbokani était un joueur au comportement « exemplaire » depuis son retour en Belgique. Mbokani a lui-même déclaré ne pas savoir où était Pocognoli quand les deux joueurs sont tombés. « Je ne savais même pas si il était devant ou derrière moi. »

7/7.be

 

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
belgiquembokaniRDC

Related Articles

RDC: Felix Tshisekedi dément l’évacuation de son père mais confirme un prochain voyage médical

[GARD align= »center »] Après le démenti du porte-parole adjoint de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Augustin Kabuta,

« République des métis » en RDC : Kikaya Bin Karubi s’excuse, mais assume tout.

En plein polémique après ses propos controversés sur une prétendue « République des métis » qui regrouperait des opposants au

La Fifa menace de suspendre le Nigeria pour ingérence de la justice

[GARD align= »center »] La Fifa souhaite que la justice du pays revienne sur l’annulation de l’élection controversée de dirigeants de la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*