Différend frontalier maritime : La Côte d’Ivoire et le Ghana pour une « solution à l’amiable et équitable »

[GARD align= »center »]

Visite du Président du Ghana à Abidjan: signature d`un accord relatif à la réhabilitation du pont de Noé - Elibu Mercredi 1er Juin 2016. Abidjan.

Visite du Président du Ghana à Abidjan: signature d`un accord relatif à la réhabilitation du pont de Noé – Elibu. Mercredi 1er Juin 2016. Abidjan.

Le président ghanéen et son homologue ivoirien ont exprimé mercredi à Abidjan leur volonté de trouver une « solution à l’amiable et équitable pour tous » concernant le différend frontalier maritime qui les oppose, et qui est pendant devant le tribunal international du droit de la mer (TIDM).

« Nous avons discuté des questions maritimes et nous nous sommes engagés à trouver une solution négociée et profitable aux deux pays, nous trouverons un accord entre frères », a laissé entendre M. Ouattara, face aux caméras.

Depuis près de cinq ans, ce conflit oppose les deux pays voisins de l’Afrique de d’Ouest qui ont tenté des conciliations bilatérales, sans succès. La Côte d’Ivoire et le Ghana se disputent sur le tracé de leur frontière maritime.

Le lundi 11 mai, au terme de discussions à Genève (Suisse), l’ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan, qui a assuré une médiation entre la Côte d’Ivoire et le Ghana, a annoncé « un accord ».

Le Tribunal international du droit de la mer (TIDM), installé à Hambourg en Allemagne, avait ordonné l’interdiction provisoire de forer de nouveaux puits de pétrole dans la zone litigieuse, le temps que les deux pays poursuivent «la coopération » tout en s’abstenant de « toute action unilatérale qui pourrait conduire à une aggravation du conflit ».

Selon des experts, la zone maritime litigieuse pourrait renfermer environ deux milliards de barils de pétrole, ainsi qu’une quantité importante de gaz.

Le tribunal devrait se prononcer sur le fond de l’affaire et donner son verdict sur le litige frontalier en 2017.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
cote d'ivoirefrontièreGhana

[fbcomments]

Related Articles

Côte d’Ivoire: Soro et Bakayoko, la paix des braves ?

Le président de l’assemblée nationale, Guillaume Soro et le ministre d’État, ministre de l’Intérieur Hamed Bakayoko étaient ce week-end à

Mandat d’arrêt contre Soro : « un acte hostile contre la Côte d’Ivoire » dit Moussa Touré

[GARD align= »center »] La justice burkinabè a lancé vendredi un mandat d’arrêt contre Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne,

Validation des sanctions de l’UE contre Laurent Gbagbo et ses proches

Les sanctions de l’Union européenne contre l’ancien Chef de l’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo et des membres de son entourage, ont

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*