Le directeur de l’ARTP limogé par Macky Sall suite à une sombre affaire d’enlèvement

Le directeur de l’ARTP limogé par Macky Sall suite à une sombre affaire d’enlèvement

[GARD align= »center »]

Le président du Sénégal, Macky Sall

Le président du Sénégal, Macky Sall

Aboul Lô, directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a été démis de ses fonctions ce mercredi après un conseil des Ministres exceptionnel qui l’a immédiatement remplacé par Abou Karim Sall de la SONATEL.

C’est au cours d’une conférence de presse donnée mercredi que le porte-parole du gouvernement, Abdou Latif Coulibaly, a confirmé l’épée de Damoclès qui planait sur la tête d’Abou Lô, ancien ministre de la communication et DG de l’Artp, depuis quelques jours.

« Oui, effectivement, nous pouvons le confirmer. Il (Abou Lô) a été démis de ses fonctions de directeur général de l’ARTP. Je ne peux pas en dire plus, parce que cela relève du pouvoir discrétionnaire du chef de l’Etat de remplacer qui il veut », a indiqué M. Coulibaly. 

[GARD align= »center »]

Cette décision du Président sénégalais intervient quelques jours après la plainte pour enlèvement déposée par Alassane Niane. M. Niane était chargé par la coalition Benno Bokk Yakaar (alliance des partis qui froment la majorité présidentielle) de déposer leur liste à la Sous-préfecture de Ourossogui dans la région de Matam en vue des élections locales du 29 juin prochain. Sur le chemin, le mandataire affirme avoir été kidnappé et séquestré dans la commune de Ogo non loin de sa destination, pour l’empêcher d’assurer le dépôt. Arouna Lô, neveu d’Abou Lô, ex-DG déchu de l’Artp, a été formellement reconnu par le plaignant comme faisant parti des ravisseurs. Lui et certains de ses complices ont d’ailleurs reconnu les faits. Ils ont justifié leurs actes par la mauvaise répartition du quota de places dans la liste de Benno Bokk Yakaar (BBY) qui aurait favorisé Alassane Niane au détriment d’Abou Lô. Ils ont indexé ce dernier comme étant leur commanditaire. Après son limogeage, Abou Lô a été de suite convoqué par la gendarmerie de Matam pour être entendu dans l’affaire.

[GARD align= »center »]

En limogeant le directeur de l’Artp, Macky Sall compte, selon toute vraisemblance, permettre au Procureur de Matam de mener son enquête en toute tranquillité. Son remplaçant, Abdou Karim Sall est un ancien cadre de la Société Nationale des Télécommunications (SONATEL). Il est également membre fondateur de la Cellule des Cadres Républicains et responsable politique APR à Mbao.

Marie Hélène SYLVA
Paris – Oeildafrique.com

 

Marie Hélène Sylva

Marie Hélène Sylva

Journaliste à oeil d'Afrique, basée à Paris (France)


Tags assigned to this article:
dakarmacky sallsociété

Related Articles

Sénégal: le président Macky Sall déclare son patrimoine

Le président sénégalais Macky Sall a déclaré son patrimoine au Conseil constitutionnel, qui comprend entre autres des biens immobiliers et

Kinshasa: l’UDPS réclame la délocalisation du XIVè Sommet de la Francophonie

L’Union pour la démocratie et le progrès a déposé une pétition ce mercredi 25 juillet à l’ambassade de France, à

Bénin : le taux de chômage inquiète le gouvernement

[GARD align= »center »] En vue d’améliorer la qualité du service public de promotion de l’emploi au Bénin, le gouvernement béninois vient

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*