Ebola: La Côte d’Ivoire lève les mesures restrictives et rouvre ses frontières avec la Guinée et le Liberia

[GARD align= »center »]

Le Chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara et son homologue du Liberia Ellen Johnson Sirleaf|©DR

Le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara et son homologue du Liberia Ellen Johnson Sirleaf|©DR

Le gouvernement ivoirien a levé jeudi les mesures exceptionnelles imposées suite à l’épidémie de la maladie à virus Ebola survenue en août 2014 en Guinée, en Sierra Léone et au Liberia, dans la cadre de la protection des populations, annonçant dans la même veine la réouverture de ses frontières avec la Guinée et le Liberia, deux pays voisins.

Cette mesure intervient après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré la fin de la transmission interhumaine le 1er juin 2016 en Guinée et le 9 juin 2016 au Liberia après 42 jours de surveillance avec zéro cas enregistré depuis la guérison des derniers malades dans chacun de ces pays.

Les populations sont désormais autorisées à consommer les animaux de brousse. Il leur était auparavant interdit de « toucher, de transporter et consommer les animaux trouvés morts en forêt » ou tués dans les forêts. Elles devront toutefois bien faire cuire la viande avant toute consommation, recommande le ministère ivoirien de la Santé.

La situation épidémiologique est restée stable depuis le début du mois de juin 2016, a indiqué le ministre ivoirien de la Santé, Mme Raymonde Goudou, qui a fait savoir qu’aucune résurgence n’a été observée dans les pays affectés par la maladie à virus Ebola et le risque de propagation est « très faible ».

Le Conseil national de sécurité présidé par le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, qui a constaté avec « satisfaction » la fin de la transmission de la maladie à virus Ebola en Guinée et au Liberia et a pris ces décisions, a souligné la ministre de la Santé.

Le gouvernement a également levé la mesure de la fermeture de l’aéroport spécial dédié aux passagers en provenance des pays affectés, tout en prévenant que la surveillance des menaces sanitaires se poursuit en vue du renforcement du dispositif de veille.

Pour éviter toute contamination de la maladie, le ministère de la Santé avait dans les premières heures déconseillé les accolades et le serrement des mains et demandé la prudence en cas de manipulation de gibiers.

Le gouvernement ivoirien « félicite les Républiques sœurs de la Guinée, du Liberia, et de la Sierra Leone pour tous les efforts consentis pour venir à bout de ce terrible fléau qui a causé plus de 11.000 morts », a dit Mme Raymonde Goudou, qui a adressé ses condoléances à toutes les familles qui ont souffert des conséquences de l’épidémie.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
cote d'ivoireebolaguinéeliberia

[fbcomments]

Related Articles

Côte d’Ivoire: révision du listing électoral le 25 juin, à près de cinq mois des législatives

[GARD align= »center »] La liste électorale ivoirienne de 2015, établie dans le cadre de l’élection présidentielle de novembre, sera révisée à

Bénin : Paris met en garde contre des risques d’attentat ou d’enlèvement

La France a mis en garde samedi contre des risques d’attentat ou d’enlèvement au Bénin, et demandé à ses ressortissants

Fermeture de 34 entreprises de presse en Côte d’Ivoire

Trente quatre entreprises de presse en Côte d’Ivoire ont été fermées lundi par le Conseil national de la presse (CNP,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*