Ebola: le Liberia peut à nouveau accueillir des matchs internationaux

Ebola: le Liberia peut à nouveau accueillir des matchs internationaux
Le ministre libérien de l'Information Lewis Brown, lors d'une cérémonie organisée par l'OMS pour l'annonce de la fin d'Ebola au Liberia, le 9 mai 2015 à Monrovia|AFP

Le ministre libérien de l’Information Lewis Brown, lors d’une cérémonie organisée par l’OMS pour l’annonce de la fin d’Ebola au Liberia, le 9 mai 2015 à Monrovia|AFP

Le Liberia, « libre de la transmission du virus Ebola » selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), peut à nouveau accueillir des rencontres internationales de football, a annoncé vendredi la Confédération africaine de football (CAF).

Cette décision de la CAF intervient après que l’OMS a déclaré la fin de l’épidémie d’Ebola au Liberia le 9 mai dernier.

L’interdiction d’organiser des matches à l’intérieur du pays avait été prise en juillet 2014, obligeant les Libériens par exemple à disputer une rencontre qualificative pour les jeux Olympiques de Rio au Ghana.

La Guinée et la Sierra Leone, voisines du Liberia, sont toujours privées de rencontres internationales, les deux pays étant encore touchés par l’épidémie d’Ebola.

Le Maroc s’est proposé pour accueillir les rencontres de la Guinée, qualificative pour la CAN-2017.

AFP


Tags assigned to this article:
ebolaépidémiefootliberiaomssanté

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

RDC: le camp Tshisekedi mis en cause dans un nouveau complot contre Kabila

Les autorités congolaises ont encore une fois dénoncé ce jeudi 11 avril un nouveau complot contre le président Kabila et

Nairobi: sommet lutte contre la famine

2,8 millions de personnes, dont 1,25 million d’enfants, nécessitent une aide humanitaire d’urgence en Somalie, selon l’ONU. © REUTERS Les

Côte d’Ivoire : Réconciliation nationale et opposition aux aguets

[dropcap font= »georgia »]L[/dropcap]a fracture sociale au sortir de 10 ans, non de 30 ans de crise dans une Côte d’ivoire en

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*