Ebola: Des passagers d’un vol d’Asky empêchés d’atterrir à Douala

Ebola: Des passagers d’un vol d’Asky empêchés d’atterrir à Douala

 [GARD align= »center »]

L'aéroport international de Douala | Archives

L’aéroport international de Douala | Archives

Dans le cadre de la lutte contre le virus Ebola, les autorités camerounaises ont empêché dimanche des passagers d’un vol de la compagnie aérienne Asky en provenance de Lomé de descendre à l’aéroport de Douala.

Les forces de l’ordre camerounaises ont empêché la compagnie aérienne Asky de débarquer ses passagers à l’aéroport international de Douala. La raison évoquée par les responsables aéroportuaires du Cameroun est qu’il y aurait des porteurs du virus Ebla à bord du vol Asky, alors qu’aucun cas de virus Ebola n’est signalé au Togo.

[wp_ad_camp_3]

Cette interdiction avait créé une confusion à l’aéroport. Les passagers devant embarquer dans le même vol pour Ndjamena pour une liaison entre le Cameroun et le Tchad avaient été priés d’attendre.

Cette situation a créé un flou total et le hall et la salle d’embarquement de l’Aéroport de Douala ont été transformés en un ring. Les agents de la compagnie aérienne Asky, remontés contre les éléments de la police locale, ont été pris à partie à leur tour par les passagers furieux.

Des sources à l’aéroport camerounais indiquent que le personnel navigant et les passagers ont été faits prisonniers.

«La police de l’aéroport qui interdit le débarquement des personnes à bord, fait valoir une décision du gouvernement camerounais interdisant les vols en provenance des pays touchés par le virus Ebola», a indiqué un passager.

Jusque-là, aucun cas du virus Ebola n’a été signalé au Togo. Et pour beaucoup, la décision des autorités camerounaises est très abusive et n’est pas de nature à favoriser le déplacement des citoyens africains.

«Nous constatons avec amertume que la police fait une application abusive de cette décision du gouvernement camerounais. La police nous demande de retourner à Lomé avec tout ce monde. (…) Jusqu’à preuve du contraire, le Togo n’est pas un pays touché par le Virus», a déploré un agent d’Asky.

On apprend qu’en début de journée, les pourparlers ont été engagés et sont très avancés entre les responsables de la compagnie aérienne et des autorités camerounaises pour une sortie de crise honorable.

 Didier Assogba
©Oeildafrique.com

[wp_ad_camp_3]

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
Doualaebola

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Centrafrique : Washington encourage les Américains à quitter le pays

Les Etats-Unis ont exprimé mercredi leur profonde inquiétude face aux troubles en Centrafrique, poussant tous leurs ressortissants à quitter le

Pari Foot ou Pari Fou : la jeunesse camerounaise prise en otage !

[GARD align= »center »] Aujourd’hui au Cameroun, les jeunes sont plus que jamais unis. Mais unis autour de quoi certains se poseront

A kinshasa, les femmes francophones demandent davantage d’actions pour la promotion de leurs droits

[GARD align= »center »] Ouvert lundi à Kinshasa dans la capitale de la République Démocratique du Congo (RDC), le deuxième Forum mondial

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*