Ebola: le Sénégal ouvre ses frontières maritimes et aériennes

Ebola: le Sénégal ouvre ses frontières maritimes et aériennes
[GARD align= »center »]
L'aéroport international Léopold-Sédar-Senghor de Dakar| Archives

L’aéroport international Léopold-Sédar-Senghor de Dakar| Archives

Le Sénégal a  décidé d’ouvrir partiellement ses frontières avec la République de Guinée, le Libéria et la Sierra Léone à compter de ce vendredi 14 novembre 2014, annonce, dans un communiqué, le ministre sénégalais de l’Intérieur.

Cette mesure d’ouverture des frontières ne concerne uniquement que celles aériennes et maritimes. Le communiqué exclut, pour le moment, l’ouverture de la frontière terrestre.  Toutefois, les autorités réitèrent leur solidarité avec tous les pays touchés par l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola. 

En conséquence, elles indiquent que les forces de Défense et de Sécurité veilleront à la mise en œuvre rigoureuse de la présente mesure. 

Les 29 et 30 novembre prochains, Dakar abrite le XVe sommet de la Francophonie. Et Alpha Condé menace de son côté, de ne pas participer à l’événement, sous prétexte que les frontières entre le Sénégal et la Guinée restent fermées à cause du virus Ebola, qui sévit en Afrique de l’Ouest. Il reste à savoir si le président guinéen, qui ne rate jamais l’occasion pour tirer à boulets rouges sur le Sénégal, va surseoir sa décision.

Baba Mballo
© OEIL D’AFRIQUE

Baba Mballo

Baba Mballo

Journaliste à oeil d'Afrique, basé à Dakar (Sénégal)


Tags assigned to this article:
ebolasénégal

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Retour raté de Dadis Camara: Abidjan et Conakry se rejettent la responsabilité

Moussa Dadis Camara, a regagné sa résidence de Ouaga 2000 d’où il était parti, mercredi en direction de Conakry où

Crise postélectorale en Côte d’ivoire: Ouattara reconnaît les crimes de sang perpétrés par son camp

[GARD align= »center »] La crise postélectorale en Côte de novembre 2010 à avril 2011 a été l’une des plus meurtrières en

Sénégal: la presse critique la participation des présidents africains à la «marche» de Paris

Au lendemain de la «marche républicaine» organisée dimanche 11 janvier, à Paris contre le terrorisme, la presse sénégalaise apprécie largement

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*