Alerte Infos

Ecobank annonce un partenariat stratégique avec la Qatar National Bank

Ecobank annonce un partenariat stratégique avec la Qatar National Bank

ecobank

Ecobank Transnational Incorporated (ETI) a le plaisir d’annoncer aujourd’hui l’acquisition, par la Qatar National Bank (QNB), basée à Doha, d’une participation minoritaire de 12,5%(1) de ETI. Ceci par le biais d’achat, par QNB, d’actions ordinaires et d’actions préférentielles  convertibles détenues  par la société Asset Management Company du Nigeria(AMCON) sur la Bourse du Nigeria (« Nigerian Stock Exchange »)

Dans un communiqué parvenu à Oeil d’Afrique, Ecobank a engagé à la suite de cette transaction, des discussions avec QNB en vue d’un partenariat stratégique afin de permettre aux deux banques de renforcer leurs relations d’affaires dans l’intérêt commun de leur clientèle respective.

Le Directeur Général du Groupe Ecobank, M. Albert Essien, a déclaré ce jeudi à Lomé, que Ecobank est la banque avec la plus grande couverture en Afrique sub-saharienne. Ce partenariat stratégique avec QNB, une des banques les plus solides du monde, permettra un meilleur accès de Ecobank aux régions Afrique du Nord et pays du Golfe». Ecobank a déjà un important partenariat stratégique avec le géant bancaire sud-africain Nedbank, ce qui en fait un acteur majeur en Afrique sub-saharienne et Afrique du Sud. Cette opération améliore le positionnement stratégique de Ecobank comme BanquePanafricaine.

 [GARD align= »center »]

QNB est présent dans 26 pays et sur trois continents. Elle a une forte présence en Afrique avec des agences, filiales et sociétés opérant en Algérie, Egypte, Libye, Mauritanie, Soudan et Soudan du Sud et en Tunisie. Elle a été distinguée «Meilleure Banque au Moyen Orient» par le magazine Euromoney et parmi l’une des «50 premières banques les plus sûres au monde» par le magazine Global Finance en 2013.

Ecobank est classée dans parmi les trois premièresbanques (en termes de total de bilan) dans 14 des 36 pays africainsoù elle est présente. A fin Juin 2014, elle affiche un total de bilan de 23,4 milliards $EU et un résultat avant impôt de 255 millions $EU.Elle dispose d’un réseau unique de 1 241 agences, 2 500 guichets automatiques et 16 245 terminaux de paiement desservantplus de 10,8 millions de clients. Avec un effectif de 20 114personnes, Ecobank est le plus grand employeur du secteur bancaire et financier de l’Afrique sub-saharienne.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
banqueEcobankfinance

[GARD align="center"]

Related Articles

Côte d’Ivoire: le FMI accorde un prêt de 95 millions de dollars

 [GARD align= »center »] Le Fonds monétaire international (FMI) a débloqué vendredi un prêt de 94,7 millions de dollars à la Côte

Congo Airways : Un des avions « hypothéqué » en Irlande

Le second Airbus A 320 de Congo Airways qui devait arriver à Kinshasa ce mardi 25 août est bloqué à

Côte d’Ivoire: la France perd 10% de parts de marché

[GARD align= »center »] Les parts des entreprises françaises en Côte d’Ivoire, en matière d’investissement, se sont établies à « 10% » contre « 20

1 commentaire

Espace commentaire
  1. mackatchicaya
    mackatchicaya 9 septembre, 2014, 13:41

    Total sommée de verser de l’argent à l’état gabonais et encore? Combien les africain resterons -t-ils derniers dans tout? les émirats arabes n’ont que du pétrole mais ce sont des pays qui avancent très vite et sont émergents tant disque chez les Africains cette manière de voir le développement manque.Les ressources y sont de partout en Afrique, les hommes y sont également mais d’où nous vient cette léthargie là de concevoir le développement que par le remplissage de sa ponce? Tant qu’il y aura des dictatures et mauvaise gestion des deniers publiques je pense que les solutions du développements ne viendront pas ex nihilo ;;;il nous faut en premier une conscience patriotique et le travail,,,Cet argent que le Gabon aura je me demande à quoi servira t-il? si ce n’est encore pour embourgeoiser les gros pontes du pouvoir,,,,allez – y comprendre.

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*