Egypte : Le Maréchal Al-Sisi garde ses prérogatives et sa position dans le nouveau gouvernement

Egypte : Le Maréchal Al-Sisi garde ses prérogatives et sa position dans le nouveau gouvernement

[GARD align= »center »]

L’Egypte a un nouveau gouvernement depuis samedi dernier avec la prestation de serment des membres de la nouvelle équipe gouvernementale devant Adly Mansour, le Président intérimaire du pays.

Le général Abdel Fattah al-Sissi

Le maréchal Abdel Fattah al-Sissi

L’Egypte a un nouveau gouvernement depuis samedi dernier avec la prestation de serment des membres de la nouvelle équipe gouvernementale devant Adly Mansour, le Président intérimaire du pays. Le nouveau cabinet gouvernemental compte 31 ministres et dirigé par le Premier Ministre Ibrahim Mahlabn, le nouveau Premier ministre nommé à la suite de la démission de l’ancien gouvernement il y a quelques jours.

Dans la nouvelle équipe, l’actuel homme fort du pays, le Maréchal Abdel Fattah al-Sissi, également Chef de l’Armée, conserve ses postes de ministre de la Défense et de vice-Premier ministre. Visiblement, il va conserver ce poste jusqu’à la prochaine élection présidentielle où sa victoire ne fait l’ombre d’aucun doute.

Tout comme le Maréchal Abdel Fattah al-Sissi, 20 autres ministres de l’ancien gouvernement ont été reconduit à leur poste avec l’entrée de quelques nouvelles personnes. Le Chef de l’Armée, celui-là même qui a commandité la destitution du Président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013, garde toutes ses prérogatives l’approche de l’élection présidentielle. Celui que tout le monde présente comme le potentiel futur chef de l’Etat égyptien reste influent et devra annoncer sa candidature dans les jours qui viennent.

La seule condition pour Maréchal al-Sissi pour se porter candidat à la magistrature suprême est qu’il démissionne des rangs de l’Armée égyptienne et du gouvernement comme le stipule la nouvelle Constitution approuvée en Janvier 2014. L’élection présidentielle qui a été avancée se tiendra au mois d’avril. Les autres élections doivent suivre et seront l’achèvement du processus de transition au printemps prochain.

C’est le 24 février 2014 dernier que le gouvernement de l’ancien Premier ministre Hazem al-Beblawi a démissionné le dans un contexte de crise sociale dans le pays.

[GARD align= »center »]

Rappelons que depuis la destitution de Mohammed Morsi et l’opération de répression systématique qui est conduite contre ses partisans qui se font tués par dizaines lors des manifestations, les relations entre les Etats-Unis, principal allié de l’Egypte qui apporte l’essentiel du financement du pays sont tendues. Le maréchal qui se positionne comme le prochain président du pays s’était rendu récemment en Russie pour solliciter le soutien de Vladmir Poutine. Il a passé plusieurs accords avec la Russie notamment dans le cadre militaire et d’autres accords de coopération. 

Didier Assogba
Oeildafrique.com

 

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
Al-Sisiegypte

Related Articles

Egypte: peines de prison allégées pour 8 hommes ayant participé à un « mariage gay »

 [GARD align= »center »] Une cour d’appel égyptienne a réduit samedi de trois à un an de prison la peine de huit

Egypte: Al-Azhar justifie la réception de Marine Le Pen

La prestigieuse institution de l’islam sunnite Al-Azhar a justifié vendredi la réception la veille « à sa demande » de Marine Le

Le président Bouteflika sera de retour au plus tard dans 7 jours

Le président Abdelaziz Bouteflika hospitalisé samedi en France à la suite d’un mini AVC sera de retour en Algérie au

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*