Egypte: l’humoriste interrogé pour insultes à Morsi remis en liberté

Egypte: l’humoriste interrogé pour insultes à Morsi remis en liberté

Bassem Youssef, célèbre humoriste et imitateur égyptien, a été interrogé dimanche, puis remis en liberté, par un procureur sous l’accusation d’insultes au président Mohamed Morsi et à l’islam. Sa convocation a été vivement critiquée par l’opposition et des organisations pour les droits humains.

Après l’interrogatoire qui a duré cinq heures, l’humoriste a été remis en liberté dans l’attente des conclusions de l’enquête et en échange du versement d’une caution de 15’000 livres (environ 2000 francs suisses), a indiqué un responsable du bureau du procureur.

Le procureur général Talaat Ibrahim avait ordonné samedi l’arrestation de Bassem Youssef. Dans son émission télévisée diffusée chaque vendredi par une chaîne privée, ce dernier fait rire les Egyptiens en imitant les hommes politiques, y compris le chef de l’Etat, qui est issu des Frères musulmans.

L’an dernier, il a tourné en dérision la propension de Mohamed Morsi à utiliser fréquemment le mot « amour » en chantant une chanson d’amour à l’adresse d’un oreiller rouge sur lequel était imprimée une photo du président.
Digne des « régimes fascistes »

La convocation de l’humoriste a été vivement critiquée par l’opposition et les organisations de défense des droits humains, qui y voient un nouvel exemple de la volonté du gouvernement islamiste de restreindre la liberté d’expression.

Pour Mohamed ElBaradeï, figure de proue de l’opposition, ce genre de procédé relève de « régimes fascistes ». « C’est dans la droite ligne des mesures répugnantes et ratées visant à briser la révolution », a-t-il ajouté.

La convocation de Bassem Youssef survient après les mandats d’arrêt lancés par le procureur général contre cinq activistes de premier plan accusés d’incitation à la violence contre les Frères musulmans. Plusieurs personnalités des médias accusées d’insultes au président ont également subi des interrogatoires.

 

(ats)

 

 

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
egypte

Related Articles

Kenya: Deux Iraniens ont été condamnés à la prison à vie par un tribunal à Nairobi

Deux ressortissants iraniens jugés à Nairobi pour possession d’explosif en vue de commettre des attentats au Kenya ont été condamnés

Maroc: cachés dans les bois, des migrants s’accrochent à leur rêve d’Europe

Expulsés du Maroc, ils sont tout de même revenus et s’accrochent à leur rêve, celui de rejoindre « l’autre rive »: cachés

Said Djinnit sur la lutte contre le terrorisme au Sahel: «La clé du succès, c’est la coopération entre tous les pays»

[GARD align= »center »] Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest, Said Djinnit a préconisé, vendredi,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*