Egypte : Le Maréchal Al-Sisi pourra accéder au fauteuil présidentiel dès la fin du mois de mai

Egypte : Le Maréchal Al-Sisi pourra accéder au fauteuil présidentiel dès la fin du mois de mai

[GARD align= »center »]

Le maréchal égyptien Abdel Fattah al-Sissi, le 13 février 2014., Alexander Zemlianichenko/AP/SIPA

Le maréchal égyptien Abdel Fattah al-Sissi, le 13 février 2014., Alexander Zemlianichenko/AP/SIPA

Attendue depuis un moment, les dates des prochaines élections présidentielles égyptiennes viennent d’être fixées. Sauf changement de dernières heures, la présidentielle aura lieu les 26 et 27 mai prochains. C’est la Commission électorale égyptienne qui l’annonce ce dimanche.

C’est en prélude à cette élection que le Maréchal Abdul Fattah al-Sisi a démissionné il y a quelques jours pour se mettre en ordre de bataille. Favori du prochain scrutin présidentiel, l’ancien Chef de l’armée a démissionné pour remplir les démarches nécessaires notamment en se retirant de l’armée

L’élection interviendra près de neuf mois après que l’armée est destituée et arrêtée le président islamiste Mohamed Morsi dont plus de 500 de ses partisans ont été récemment jugés à mort par la justice du pays.

Militaire depuis l’âge de 15 ans, le maréchal Al-Sisi a déclaré qu’il sera toujours fier de porter l’uniforme pour défendre mon pays. Il présente sa démission comme une volonté de répondre à la demande d’une large partie de la population égyptienne, qui souhaite qu’il se présente à l’élection présidentielle.

Le général Al-Sisi dispose du soutien d’une large partie de l’opinion publique. Il est considéré comme le favori de ce scrutin très attendu. Il a tenu à dire aux égyptiens lors de son discours qu’il apparaissait publiquement dans son uniforme militaire « pour la dernière fois ».

Le maréchal Sisi avait mené la déposition par l’armée de l’ancien président Mohammed Morsi en juillet dernier, après des semaines de manifestations de masse contre le pouvoir en place. Et depuis, il est resté ferme contre les Frères musulmans, en majorité des pro-Morsi. Ceux-ci l’accusent d’ailleurs d’être responsable de la répression aveugle qui a cours actuellement dans le pays contre leurs manifestations.

[GARD align= »center »]

Les partisans de l’ancien président Morsi soutiennent que l’accession à la magistrature suprême du général AlSisi présente des risques d’un retour à l’autoritarisme. Une position qui fait suite à la condamnation à mort en début de semaine de 528 islamistes présumés.
En effet, près de 700 autres, dont Mohammed Badie, le chef des frères musulmans, sont actuellement jugés

© Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
egypteMaréchal Al-Sisi

Related Articles

Egypte: démission du gouvernement

Le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi a chargé samedi Chérif Ismaïl, ministre du Pétrole dans le gouvernement démissionnaire, de former

Maroc: une importante mosquée détruite par un incendie à Taroudant

La Grande mosquée de Taroudant, dans le sud-ouest du Maroc, classée monument historique du royaume, a été détruite mardi par

Entreprenariat, nouveau combat des Egyptiennes

Créer une entreprise quand on est une femme est possible en Egypte. Deena Fadel, Sally Sabry et Doaa Zaki, véritables

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*