Egypte : Pax Africana salue le retour de l’apaisement

Egypte : Pax Africana salue le retour de l’apaisement

Pax AfricanaLa Fondation Forum Panafricain pour la Paix et le Développement (Pax Africana) de l’ancien Premier Ministre togolais Edem Kodjo croit fortement à une prochaine relance économique de l’Egypte grâce au retour de l’apaisement. En effet, après plusieurs mois de bras de fer politique sanglant, l’actuel pouvoir égyptien et ses contestataires représentés par les Frères musulmans ont visiblement décidé d’œuvrer pour un retour progressif et durable à l’apaisement général.

Pour Pax Africana, cette nouvelle posture des uns et des autres est traduite d’une part la levée du couvre-feu et de l’Etat d’urgence imposés depuis le 14 août dernier au Caire et dans 13 autres provinces du vaste territoire égyptien ; d’autre part, la coalition des Frères musulmans a, pour la première fois, appelé, le 16 novembre dernier, les Egyptiens de tous bords « au dialogue pour sortir leur pays de la crise ».
« Les Frères musulmans ont formulé cet appel sans y adjoindre un quelconque et explicite préalable d’un retour au pouvoir du président Mohammed Morsi.

Signe patent de cette disponibilité au dialogue fructueux, la même Coalition a convié ses partisans à adopter dorénavant une opposition pacifique, et a appelé « à la fin de l’effusion de sang et à l’arrêt des campagnes de haine dans les médias », a écrit Edem Kodjo.
Pax Africana dit suivre de très près ces derniers développements politiques en Egypte qui sont de nature à ramener dans l’Etat le plus peuplé du monde arabe la quiétude indispensable à tout développement socio-économique harmonieux.
« Notre Fondation encourage tous les protagonistes de la crise égyptienne à garder le cap de ces concessions et de ce pragmatisme politique qui méritent d’être soutenus par tous les partenaires multilatéraux du Caire », assure Edem Kodjo.
Elle exhorte les deux parties et souhaite que toutes choses aboutisse, dans un délai raisonnable, à la levée de la suspension de la Constitution égyptienne et la mise en place d’un exécutif légitime, comme le prévoit la « Feuille de route » des actuelles autorités de transition.

Didier ASSOGBA
Lomé -Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
egyptePax Africana

Related Articles

Mauritanie : La mise en garde de Mohamed Ould Abdel Aziz aux journalistes

Les Syndicats de la presse mauritanienne ont indiqué mardi que le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a mis en

« L’actualité africaine en 5 titres » du 04 novembre 2016

[GARD align= »center »] Afrique du Sud: Multiplication des appels à la démission du président Zuma Depuis mercredi 2 novembre, les appels

RDC: Cables WikiLeaks : Kabila et sa "clique"

Tel que révélé par WikiLeaks, le regard de la diplomatie américaine sur Joseph Kabila et son entourage est peu flatteur.

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*