Élection présidentielle en RDC prévue pour le 27 novembre 2016

Élection présidentielle en RDC prévue pour le 27 novembre 2016
Le Président de la RDC Joseph Kabila / Élection présidentielle

Le Président de la RDC Joseph Kabila

La prochaine élection présidentielle en République démocratique du Congo est prévue pour le 27 novembre 2016, a annoncé jeudi la Commission électorale nationale indépendante (Céni), avertissant que la tenue de ce scrutin était conditionnée par un certain nombre de « contraintes ».

L’ élection présidentielle, à laquelle le chef de l’État Joseph Kabila n’a plus le droit de se présenter, selon la Constitution congolaise, doit avoir lieu le même jour que les élections législatives, a indiqué Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la Céni lors d’une cérémonie publique à Kinshasa en présence de ministres, de diplomates et de journalistes.

Le calendrier électoral dévoilé jeudi par la Céni porte sur l’organisation des élections locales et provinciales, devant avoir lieu au scrutin direct en octobre 2015 ainsi que sur les sénatoriales devant avoir lieu au scrutin indirect en janvier 2016, jusqu’à l’élection présidentielle. 

La communauté internationale demandait depuis de longs mois la publication de cet échéancier pour décider du soutien financier qu’elle pourrait apporter au processus électoral congolais.

M. Kalamba a prévenu que la tenue de tous ces scrutins dépendrait d’un certain nombre de « contraintes » devant être levées avant une « date critique » pour chacune d’elle.

Pour l’élection présidentielle et les législatives, il a cité au nombre de ces contraintes « l’exécution du plan de décaissement des fonds » nécessaires à l’organisation des scrutins, la « mise à jour du fichier électoral » ou encore le vote et la promulgation du projet de « la loi de répartition des sièges » des députés sur le territoire national.

La question de la prochaine présidentielle est au cœur des tensions politiques en RDC. L’opposition soupçonne le pouvoir de vouloir gagner du temps afin d’obtenir un « glissement » du calendrier électoral qui lui permettrait de retarder la présidentielle et de rester au pouvoir, au-delà du terme de son mandat.

Au pouvoir depuis 2001, M. Kabila a promulgué jeudi la nouvelle loi électorale, dont l’examen au parlement en janvier avait entraîné de graves troubles en janvier dans la capitale et dans plusieurs villes de province.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
éléctionspolitiqueRDC

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

RDC : Kin Kiey Mulumba à l’Orale devant l’Assemblée nationale sur le code 243 et le nom de domaine .cd

[GARD align= »center »] La fraude des appels téléphoniques internationaux font perdre à l’Etat congolais environ 12 millions de dollars américains chaque

Centrafrique: Michel Amine en course vers la Présidence se fait chanter au Cameroun

 [GARD align= »center »] Michel Amine président de l’Undpc-Rca et candidat à la prochaine élection présidentielle centrafricaine de juin 2015, est victime

Violences en Centrafrique: Bozizé et Djotodia accusés d’être les principaux responsables

[GARD align= »center »] L’impunité systématique et les atrocités commises sur les populations centrafricaines ne peuvent être imputées qu’aux anciens présidents François

20c ommentaires

Espace commentaire
  1. Francky
    Francky 24 juin, 2016, 07:30

    Mr. Kabila et son gouvernement doivent savoir que la RDC ne pas une propriété privée, si le peuple l’avait choisi c’est parce qu’il il avait l’espoir qu’il devait suivre les pas du feu L.D Kabila. Donc il faut laisser la place aux autres.

    Répondre à ce commentaire
  2. Beevens
    Beevens 27 juin, 2016, 19:40

    Nous voulons les élections selon le respect de la constitution c.à.d. la date et le mandat du président doivent être respectés.

    Répondre à ce commentaire
  3. khalifa
    khalifa 5 juillet, 2016, 01:18

    Oui kabila il faux que parte

    Répondre à ce commentaire
  4. Vrai congolais DELPHIN
    Vrai congolais DELPHIN 7 juillet, 2016, 20:26

    Kabila et tous vos accoluttes,le temps arrive.profitez de cette occasion pour fuir déjà le pays car chaque congolais songe à vs envoyer des foudres et tapisser le chemin pour Moïse de demain(papa Katumbi tshapwe)

    Répondre à ce commentaire
  5. firo djazz
    firo djazz 9 juillet, 2016, 01:49

    Kabige

    Répondre à ce commentaire
  6. alino
    alino 9 juillet, 2016, 23:27

    il y a un debut a tout et une fin kabila doit rejoindre Bemba en prison dans la vie il faut etre juste c est le plus mauvais president car a son regne les gens sont tue coe des mouches bilan securite o economie o infrastructure o c estun voyou kabila comment un congolais peut etre refugier au rwanda et en uganda et partout ailleurs

    Répondre à ce commentaire
  7. CLOVIS
    CLOVIS 14 août, 2016, 11:24

    Je répond au nom de Clovis Ob dépuis la province du sud-kivu,
    faut-il à ceque les membres dela PPRD sachent bien que vouloir ou pas les élections doivent se dérouller en 2016 dans une situation pacifique.bye bye J.Kabila Kabange car tu n’est serras pas le notre d’issus peu.

    Répondre à ce commentaire
  8. elisha
    elisha 29 août, 2016, 09:28

    que Dieu nous benisse

    Répondre à ce commentaire
  9. fice bouala
    fice bouala 14 septembre, 2016, 14:22

    Tenez dur pour lui faire partir evitez la corruption c’est la le grand danger des opposants

    Répondre à ce commentaire
    • KANOMBEE
      KANOMBEE 22 septembre, 2016, 20:20

      KABILA EST DEVENU UN SERPENT POUR LES PEUPLES CONGOLAIS QUI PART POUR DU BON .LAVE RITE RESTE OUI POUR TOUS . NON LA DICTATURE

      Répondre à ce commentaire
  10. hassan
    hassan 21 septembre, 2016, 12:43

    je beaucoup a dire mais garde l’autre pour d’autre jour
    comment gardée quelqu’un qui n’est pas de souçi vers leurs peuples

    Répondre à ce commentaire
  11. Abelys
    Abelys 26 septembre, 2016, 15:46

    ns te somme infiniment reconnaissant papa raïs kabila le number one, d’avoir bien dirigé et gerer c’est beau pays la rdc. alors nous te voulons beaucoup pour les prochaines elections de l’anné 2021 ainsi de suite, mais pour cette anné, evitez les coulements de sangs svp!! viva na raïs…

    Répondre à ce commentaire
  12. scopa,le zairois.
    scopa,le zairois. 27 septembre, 2016, 23:49

    kanambe est les siens n’ont plus d’issu.après leur départ, ils doivent etre arretés,jugés et emprisonnés pour avoir tués, voler,piller,spolier la « res publica ».la chasse au sorcière doit etre effective contre tous ces voyous.-rira bien qui rira le dernier-

    Répondre à ce commentaire
  13. cesar okito kunda nkoyi
    cesar okito kunda nkoyi 2 octobre, 2016, 18:31

    les sorciers n’ont pas de la valeur dans ce pays cher la RDC la meme chose qu’a un rebelle est un batard de ce plateforme qui est la MP peuplé de bon a rien parter nous n’avons pas besoin des vous

    Répondre à ce commentaire
  14. le démocrate
    le démocrate 3 octobre, 2016, 16:00

    kabila,tu à encor du temp pour te racheté auprès de congolais. organise les élections dans le respect de la constitution

    Répondre à ce commentaire
  15. JRM BOSS
    JRM BOSS 4 octobre, 2016, 07:05

    comment les congolaise peut de devenur les esclaves dans leur pays non KABILA tu doit partir de 1 tu ne pas un congolaise comment tu peut avoir soucis de congolais tu est un rwandais tu doit rentree en rwanda

    Répondre à ce commentaire
  16. benjamin
    benjamin 8 octobre, 2016, 21:35

    Que la CENI ne matte pas le peuple congolais voulant montrer qu’elle est sain et sauf dans les difficultés que parcourt la nation congolaise. Les préalables qu’elle pose sont quasiment non réalisables voyant le temps qui reste. Que Corneille NANGA avec son équipe que je respecte beaucoup nous fassent un calendrier réaliste et pas nous mettre dans un problème sans solution. Autrement dit, la date du 27/11/2016 est pratiquement non valide pour les élections en RDCongo.

    Répondre à ce commentaire
  17. superbe ndaros
    superbe ndaros 13 octobre, 2016, 08:33

    voilà le temps peu pour numéro un songé à laisser la place aux autres,car votre mandat est fini. merci pour votre départ.rien ne plus beau que le respect,nous ne voulez pas encore les massacres.

    Répondre à ce commentaire
  18. Roberts
    Roberts 25 octobre, 2016, 02:11

    Pourquoi les dirigeants congolais maltraîtent la population congolaise ainsi? Combien souffrent à l’exterieur et à l’interiur?A qui est la faute?Ils n’ont plus la crainte de Dieu qui accorde une authorité satisfaisante.Mais le temps viendra de conaître que « tout est vanité » comme a confirmé le + puissant roi que Kabila et les siens.Donc,nous,les congolais de l’intérieur ou de l’extérieur,prions sans cesse pour le changement,en effet, la vraie sagesse c’est la crainte du Créateur,ayant créé même la RDC.
    Le + touché,Uzele Roberts,congolais en Ouganda.

    Répondre à ce commentaire
  19. ngoz
    ngoz 28 octobre, 2016, 15:12

    mr kabila tout va bien pour toi car ta belle place n’est pas ici pour toi cela cpi

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*