En 2050, un quart de la population mondiale sera africaine

En 2050, un quart de la population mondiale sera africaine

Image d’archives.

L’organisation américaine « Population Reference Bureau (PRB), annonce dans sa publication du 18 août une croissance démographique africaine importante pour 2050. L’Unicef avait annoncé sur les bases  du rapport du Fonds des Nations unies, dans sa publication du 12 août 2014 « sur la base des tendances actuelles, d’ici 35 ans, 25 personnes sur 100 seront des Africains »

L’Unicef prédit que d’ici 2050, 40 % des enfants de moins de cinq ans dans le monde vivront sur le continent africain. Le Nigéria représentera, en 2050, 10 % des naissances dans le monde et atteindra les 400 millions d’habitants.

La population africaine, qui compte actuellement 1,2 milliard d’habitants, doublera d’ici le milieu du siècle et atteindra 4,2 milliards d’ici 2100, selon l’Unicef. Le PRB indique quant à lui dans son étude la présence du Nigéria, de la République démocratique du Congo et l’Ethiopie ces 3 pays compteront parmi les dix pays qui seront les plus peuplés au monde en 2050.

L’Egypte, la Tanzanie, le Soudan et l’Ouganda seront présent dans la liste des vingt pays les plus peuplés au monde en 2050, comme l’indique L’Unicef qui estime qu’à la moitié du siècle un quart de la population mondiale sera africaine.

Toutes ces études poussent à démontrer la nécessité d’un contrôle des naissances. Les politiciens internationales appellent à un contrôle des naissances africaines, s’appuyant sur les résultats de la Chine des suites de leur loi sur l’imposition  à partir du 3 ème enfants, ils associent croissance démographique à déclin économique. L’essor du Nigéria contredit cette théorie.

Kofi Annan, Secrétaire général des Nations Unies de 1997 à 2006.avait déclaré  « Si nous continuons dans cette voie, si nous ne faisons rien pour enrayer l’accroissement de la population, nous allons en payer le prix, nous allons nous retrouver dans un monde surpeuplé. La démographie a un impact sur le développement économique, sur l’environnement et sur les ressources de la Terre qui sont limitées.» .

Le Nigéria constitue à lui seul l’anti-thèse de l’ancien représentant de l’Onu, en étant à la fois le pays africain le plus peuplé et la première puissance économique d’Afrique .

Naïma Ounane
© OEIL D’AFRIQUE

 Contacter nous: redaction@oeildafrique.com

 

Naïma OUNANE

Naïma OUNANE

Journaliste à Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
afriquemondenigeriapopulation

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4] [fbcomments]

Related Articles

Le cure-dent Africain, cette brosse à dent qui résiste au temps

[GARD align= »center »] En Afrique il n’est pas rare de rencontrer des personnes marchant des tiges aux proportions diverses à longueur

Blanchissez moi tous ces nègres

Nous connaissons tous les dangers des crèmes éclairsissantes mais ce que l’on sait moins est que des savant fou cherchaient déjà au XVII siècle

Combien l’Afrique est immunodéficiente!

 [GARD align= »center »] Après un semblant d’accalmie, revoilà la machine médiatique qui, affolée, relance la course à l’information sur le virus

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*