Ethiopie : Les prévisions de croissance relevées à 14% pour 2014

Ethiopie : Les prévisions de croissance relevées à 14% pour 2014

[GARD align= »center »]

ADDIS ABEBA

La ville d’Addis-Abeba © wikipedia

Le gouvernement table sur un taux de croissance de 14% en 2014, soit un niveau plus élevé que le taux de 11,4% fixé auparavant par le parti au pouvoir. C’est le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn qui a fait l’annonce. «Ce taux de croissance devrait être atteint grâce à une importante épargne nationale et un taux d’inflation bas», a-t-il précisé devant les députés.

Le gouvernement éthiopien a resserré sa politique monétaire dans le cadre de la lutte contre l’inflation. Cette mesure lui a permis de juguler l’évolution des prix à la consommation, qui a été ramenée à 7% en mars 2014, contre 31 % en novembre 2011.Depuis 2005, l’Éthiopie fait partie des États africains non pétroliers qui connaissent les plus forts taux de croissance, soit en moyenne 10 % par an.

[GARD align= »center »]

Malgré son handicap dans le domaine de ressources naturelles, l’Éthiopie cherche désormais à développer son industrie manufacturière en récupérant une partie des délocalisations en provenance des BRICS.

La combinaison d’une énergie électrique peu chère, de bas coûts de main-d’œuvre et d’un niveau de formation élevé a déjà attiré de nombreux investisseurs.

[GARD align= »center »]

Le pays accueille chaque année des investisseurs Chinois, Turcs, Israéliens et Saoudiens qui investissent de façon massive dans ce pays de la Corne d’Afrique.

© Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
Ethiopie

Related Articles

Présidentielle à Sao Tomé: victoire du camp du Premier ministre

[GARD align= »center »] Seul en lice après le retrait du président sortant, le candidat du Premier ministre a remporté sans surprise

Arrestation imminente de Karim : Wade prépare ses valises pour rentrer au Sénégal

Pas question de mettre en prison son fils. L’ancien président du Sénégal serait en train de préparer ses valises pour

Gabon: l’Etat accumule les dettes, l’économie s’inquiète

[GARD align= »center »] Les grues restent désespérément immobiles et les dizaines d’ouvriers en gilet fluo ont disparu. Comme bien d’autres projets

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*