Ethiopie : Les prévisions de croissance relevées à 14% pour 2014

Ethiopie : Les prévisions de croissance relevées à 14% pour 2014

[GARD align= »center »]

ADDIS ABEBA

La ville d’Addis-Abeba © wikipedia

Le gouvernement table sur un taux de croissance de 14% en 2014, soit un niveau plus élevé que le taux de 11,4% fixé auparavant par le parti au pouvoir. C’est le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn qui a fait l’annonce. «Ce taux de croissance devrait être atteint grâce à une importante épargne nationale et un taux d’inflation bas», a-t-il précisé devant les députés.

Le gouvernement éthiopien a resserré sa politique monétaire dans le cadre de la lutte contre l’inflation. Cette mesure lui a permis de juguler l’évolution des prix à la consommation, qui a été ramenée à 7% en mars 2014, contre 31 % en novembre 2011.Depuis 2005, l’Éthiopie fait partie des États africains non pétroliers qui connaissent les plus forts taux de croissance, soit en moyenne 10 % par an.

[GARD align= »center »]

Malgré son handicap dans le domaine de ressources naturelles, l’Éthiopie cherche désormais à développer son industrie manufacturière en récupérant une partie des délocalisations en provenance des BRICS.

La combinaison d’une énergie électrique peu chère, de bas coûts de main-d’œuvre et d’un niveau de formation élevé a déjà attiré de nombreux investisseurs.

[GARD align= »center »]

Le pays accueille chaque année des investisseurs Chinois, Turcs, Israéliens et Saoudiens qui investissent de façon massive dans ce pays de la Corne d’Afrique.

© Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
Ethiopie

Related Articles

Plus d’un enfant sur quatre ne fréquente pas l’école en RDC, selon l’UNICEF

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) indique, dans un rapport rendu public le 27 février dernier à Kinshasa,

Thabo Mbeki à Kinshasa à la tête d'un groupe de personnalités contre les flux financiers illicites

L’ancien président sud-africain, Thabo Mbeki, séjourne depuis lundi à Kinshasa, à la tête d’une délégation du Groupe de personnalités de

Présidence Fifa: l’Afrique soutient Cheikh Salman, désormais grand favori

[GARD align= »center »] Le Cheikh Salman Bin Ebrahim Al Khalifa a reçu un appui peut-être décisif dans la course à la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*