Etonnants Voyageurs : Brazzaville, capitale de la littérature

Etonnants Voyageurs : Brazzaville, capitale de la littérature

Le festival du livre et du film, Etonnants Voyageurs est entré le 14 février 2013 en sa deuxième journée consacrée à l’inauguration au Palais des congrès de Brazzaville, en présence des organisateurs de l’évènement, des écrivains de diverses nationalités, des réalisateurs, des artistes et cinéastes, des universitaires, des élèves et étudiants, des diplomates en poste en République du Congo, ainsi que de quelques membres du gouvernement congolais.

Pendant une demi-décade, la capitale congolaise sera le carré-four de la lecture, de la connaissance, de la poésie, de la peinture, du roman, du cinéma, etc. La célèbre école de peinture de Poto-Poto fait partie des sites repères du festival ; des grands noms de la littérature congolaise et ceux des autres pays sont à l’honneur.

«Nous avons la petitesse géographique mais nous devons construire la grandeur d’esprit. C’est ici que sont nés les écrivains d’Afrique centrale. Ainsi, nous avons senti l’exigence de ramener le monde au Congo. Le Congo est la capitale de la littérature africaine après avoir été celle de l’Afrique équatoriale française. C’est le centre de gravité de la littérature mondiale», a dit l’écrivain congolais Alain Mabanckou, codirecteur du festival.

Le ministre congolais de la culture et des arts, Jean Claude Gakosso, a indiqué à l’ouverture du festival qu’«en choisissant Brazzaville, vous avez implicitement l’idée que le Congo est véritablement une terre de littérature». Il a ajouté que ce festival était une grande première en Afrique centrale.

’’L’Afrique qui vient’’, c’est le thème du rendez-vous de Brazzaville. Cette thématique évoque la marche vers l’émergence d’un continent qui a totalisé un milliard d’habitants l’année dernière. Ce thème rappelle également les transformations socioéconomiques et politiques d’une Afrique, terre d’espérance et d’avenir. Selon l’ambassadeur de France au Congo, Jean François Valette, ce thème est le témoignage même de la vitalité de l’Afrique.

Les amoureux du livre, du film et des arts sont gâtés à travers des expositions vente des livres des grands auteurs de la littérature d’expression française, des projections des films, des expositions des masques et tableaux d’art au Palais des congrès et dans d’autres endroits retenus pour l’évènement.

L’écrivain et ambassadeur du Congo en France, Henri Lopes a signifié que la lecture était un acte solitaire, avant d’inviter les écrivains ayant foulé le sol congolais à faire des jeunes des grands lecteurs pourvu qu’ils lisent des beaux livres. A propos de la littérature des deux Congo, il a estimé qu’elle était similaire aux relations notables existant entre les deux peuples.

Pour l’écrivain congolais Emmanuel Dongala, Brazzaville et Kinshasa sont deux villes sœurs, le fleuve Congo n’est pas une frontière mais un lieu de transition.

Ecrivain du Congo-Kisnhasa, Fiston Nasser Mwanza a fait savoir que les littératures des deux Congo étaient complémentaires. En raison du contexte politique de l’époque, les Congolais de Kinshasa ont excellé dans la critique littéraire au détriment du roman, alors que du côté de Brazzaville, c’est le contraire. Mais, actuellement, cette tendance est en train d’être corrigée de part et d’autre des deux rives.

C’est également le point de vue de Jean Bofane, écrivain d’origine de la RDC qui a expliqué que les deux villes n’étaient dos à dos, ni face à face ; elles sont collées et serrées.

L’agenda d’Etonnants Voyageurs Brazzaville prévoit entre autres, 90 invités venus de 23 pays, deux jours de rencontres scolaires, 120 rencontres, débats, lectures, 10 lieux à travers la ville, 16 films et documentaires, 4 expositions, une grande librairie.

 

congo-site.com

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
brazzaville

Related Articles

Christiane Taubira nommée ministre de la Justice

Christiane Taubira, 60 ans, nommée ministre de la Justice, députée de Guyane depuis 1993, est la pasionaria de l’outre-mer et

« Je suis Nigérian », la marche parisienne qui donne la voix aux victimes africaines

Des milliers d’internautes se sont rassemblés ce dimanche 18 janvier à Paris, pour témoigner des massacres en Afrique et particulièrement

RDC: après des accrochages avec l’armée, Ntaganda en route pour le parc des Virunga

GOMA (RDCongo) – Le général mutin Bosco Ntaganda et ses hommes, en fuite depuis plusieurs jours, ont échangé des tirs

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*