Eugène Koffi Kouamé, joueur ivoirien décède lors d’un match d’entraînement

[GARD align= »center »]

Eugène Koffi Kouamé|©DR

L’attaquant ivoirien Eugène Koffi Kouamé, qui évoluait la saison dernière en Turquie, est décédé subitement lundi d’une crise cardiaque à Abidjan lors d’un match d’entraînement avec des amis.

Eugène Koffi Kouamé, 29 ans, en vacances à Abidjan, s’est écroulé en plein match alors qu’il s’entraînait « pour la détente » avec des amis sur un terrain vague de la commune de Koumassi (quartier d’Abidjan, ndlr), selon une source officielle.

Le joueur, ex-sociétaire des clubs ivoiriens de SO Armée, de Séwé San Pedro et de l’ASEC Mimosas, est passé par le Zamalek d’Egypte avant de rejoindre la Turquie en 2015.

Ce décès intervient quelques semaines après celui d’un international ivoirien, Cheick Tioté, victime également d’un arrêt cardiaque à 30 ans le 5 juin en Chine au cours d’une séance d’entraînement avec son club Beijing Enterprises (2e div , chinoise).

AFP

[GARD align= »center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Eugène Koffi Kouamé

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Ligue africaine des Champions : TP Mazembe et AS Vita Club pour défendre l’Afrique subsaharienne

[GARD align= »center »] Le tableau de la seconde phase de la Ligue des Champions africaine est connu. L’Afrique subsaharienne sera représentée

Ronaldo, en surpoids, va tenter de maigrir devant les caméras

Les Brésiliens vont pouvoir suivre à la télévision les efforts pour maigrir de Ronaldo, l’ancien attaquant vedette de l’équipe du

Le club chinois de Shanghai Shenhua se sépare de Drogba

La direction du club chinois de Shanghai Shenhua a officiellement confirmé sa séparation avec l’international ivoirien, Didier Drogba, âgé de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*