Faure Gnassingbé pris au piège: L’économie togolais paralysée par une grève

Faure Gnassingbé pris au piège: L’économie togolais paralysée par une grève
Le  chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé

Le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé

La Société Nationale des Phosphates du Togo (SNPT) est enrhumée depuis ce matin par un mouvement de grève. et le président Faure Gnassingbé est perturbé par cela.

Mercredi matin, le personnel de la Société Nationale des Phosphates du Togo (SNPT) est secouée par un mouvement d’humeur largement suivi.

A Kpémé, site de traitement du produit comme à Hahotoé, site d’extraction, l’ambiance est crispée. A l’appel de trois syndicats qui défendent les intérêts des travailleurs de cette unité minière, 85% du personnel est en débrayage.

Après avoir fait le déplacement de leurs lieux de travail dans la matinée sans se donner à leurs taches, ils ont quitté les lieux de travail pour la ville. « Nous sommes actuellement à un lieu de rassemblement », a indiqué un responsable de l’un des syndicats ayant déclenché le mouvement. En fond sonores, on entendait des chants et des slogans au lieu de rassemblement à Hahotoé.

Depuis le 24 septembre, les syndicats ont déposé un préavis de grèves. Ils exigent l’application du minima conventionnel, des visites médicales effectives, la protection individuelle du travailleur et certaines œuvres sociales. « Depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle convention collective, le minima conventionnel n’est pas respecté. Nous exigeons donc la revalorisation de notre grille salariale sur la base de la nouvelle convention collective », nous a expliqué un autre syndicaliste à Kpémé.

 


Tags assigned to this article:
Faure GnassingbéGreveSyndicatsTogo

Related Articles

Togo: après Treshold, cap sur le compact du MCA

[GARD align= »center »] Fin décembre 2015, le Togo a été retenu par le Conseil d’administration du Millenium Challenge Corporation (MCC) comme

Togo : Kako Nubukpo sera-t-il maintenu ministre avec ses critiques sur le Francs CFA ?

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) continuent d’en vouloir

Togo: mort de Biossey Kokou Tozoun, président de la HAAC

[GARD align= »center »] Biossey Kokou Tozoun n’est plus. Le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC)

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*