Fièvre Ebola: Le Liberia ferme une partie de ses frontières

Fièvre Ebola: Le Liberia ferme une partie de ses frontières

[GARD align= »center »]

Fièvre Ebola

| Reuters

Depuis dimanche, tous les postes frontières de l’Etat du Liberia sont fermés jusqu’à nouvel ordre suite à la propagation de la fièvre Ebola qui a commencé dans les autres pays de la sous-région ouest africaine.

Les autorités du Liberia ont fermé les frontières du pays jusqu’à nouvel ordre pour lutter contre la propagation du virus Ebola qui a déjà causé des morts.

Cette mesure du gouvernement libérien vise à freiner cette propagation qui devient de plus inquiétante et qui sème la psychose dans les autres pays de la région. De même, des mesures sanitaires très strictes sont imposées aux autres points d’entrée du pays qui restent ouverts.

[GARD align= »center »]

La présidente libérienne, Ellen Johnson Sirleaf a, elle-même, indiqué que des centres de prévention et de dépistage seront mis en place aux points d’entrée qui resteront ouverts. Pour elle, cette décision qui a été prise après plusieurs réflexions s’inscrit dans un plan de lutte nationale contre la fièvre à virus hémorragique Ebola.

Le gouvernement libérien n’a pas décidé que de la fermeture de certains postes de frontières. Les rassemblements publics tels que les marches, les manifestations et les événements promotionnels seront limités prochainement pour éviter les contacts humains.

Pour sa part, l’organisation caritative chrétienne, Samaritan’s Purse, a annoncé qu’un médecin américain engagé dans la lutte contre la fièvre hémorragique Ebola au Liberia a été infecté par la maladie conte laquelle il luttait. L’ONG indique que le patient, Kent Brantly, a été admis et mis en quarantaine dans un hôpital à Monrovia. Samaritan’s Purse s’engage à tout faire pour que le malade soit guéri dans les brefs délais.

[GARD align= »center »]

C’est depuis le mois de janvier que le virus Ebola a commencé à sévir dans trois pays de l’Afrique de l’Ouest dont la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone. Aucun pays limitrophe n’est à l’abri de ce virus pour lequel aucun vaccin n’est encore trouvé.

©Oeildafrique.com 

[wp_ad_camp_4]


Tags assigned to this article:
liberia

Related Articles

Gabon : mort de l’ancienne Présidente par intérim

L’ancienne présidente de la République gabonaise par intérim, Rose Francine Rogombé (73 ans), est décédée vendredi à Paris. Originaire de

« L’actualité africaine en 5 titres » du 1er juillet 2016

[GARD align= »center »] La saisie d’avoirs du Congo validée par la Cour d’appel de Paris La Cour d’appel de Paris a

La CEEAC sollicite 5 millions d’euros à l’UA pour sa force d’interposition en Centrafrique

Libreville (Gabon)– Le secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), Nassour Guelendouksia Ouaïdou, a annoncé

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*