FIFA : Blatter pour la suppression des tirs au but

FIFA : Blatter pour la suppression des tirs au but

Sepp Blatter ne veut plus des tirs au but. (Reuters)

Joseph Blatter, le président de la Fifa, s’est prononcé en faveur d’une suppression des séances de tirs au but en compétition officielle. Le Suisse a même demandé à de glorieux anciens comme Franz Beckenbauer ou Pelé de se pencher sur le sujet pour trouver une alternative. Y a-t-il vraiment besoin d’une réforme sur ce thème ?

Le racisme sur et en dehors des terrains, la possibilité d’introduire la vidéo sur la ligne de but, le fair-play financier… Autant de sujets cruciaux et en jachère qui méritent d’être traités rapidement pour faire évoluer le football moderne. C’est pourtant sur un autre thème que Sepp Blatter, le président de la Fifa, a choisi de s’exprimer et de mettre l’accent vendredi, lors du 62e congrès de l’organisation à Budapest. Le Suisse, en poste depuis 1998, souhaite mettre un terme aux séances de tirs au but qui ponctuent fréquemment les matches à élimination directe disputés à travers le monde.

« Le football peut être une tragédie lorsqu’on va aux penalties. C’est un sport d’équipe. Quand il devient du un contre un, il perd sa nature même », a expliqué Blatter, qui a annoncé que le groupe de travail créé l’an dernier, où figurent Franz Beckenbauer, Pelé, Bobby Charlton, Ivan Curkovic ou encore Christian Karembeu, se pencherait sur le sujet dans le futur. Un groupe dont on attend encore les premières réflexions dignes de ce nom et la preuve qu’il n’est pas qu’un collectif inutile uniquement fondé pour amuser la galerie.

Quelle alternative ?

Quel intérêt y aurait-il, dans le fond, à supprimer les tirs au but ? Et surtout pour quelle alternative ? Si beaucoup s’accordent à dire qu’il s’agit d’une loterie injuste, les penalties ne sont-ils pas le meilleur moyen de conserver une part d’intensité dramatique dans ce sport ? Les spectateurs et téléspectateurs de la finale de Ligue des champions entre Chelsea et le Bayern Munich auraient-ils préféré voir Didier Drogba entrer dans l’histoire en choisissant le bon côté de la pièce après 120 minutes ? Ou après un rematch à l’anglaise qui aurait totalement fait perdre à l’évènement son côté unique… Quoi qu’on en dise, les penalties font partie de ce sport et nécessitent des qualités mentales et techniques qui ne sont pas anodines.

M. Blatter, des clubs continuent de spéculer et de dépenser des fortunes sans se soucier le moins du monde des dettes qu’ils accumulent alors qu’une crise économique mondiale fait rage. L’Europe, et la Premier League en particulier (cf Suarez-Evra et Terry-Ferdinand), n’ont peut-être jamais connu autant d’affaires impliquant des injures à caractère raciste. Les arbitres, en France et ailleurs, ont encore commis des erreurs grossières, en partie à cause d’un manque d’assistance. Revenons donc à l’essentiel…

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
butfifafinJoseph Blattertirs

Related Articles

Afrique du sud: un autre footballeur de l’équipe nationale victime d’une attaque à main armée

 [GARD align= »center »] Un deuxième footballeur sud-africain, membre de la sélection nationale, a été victime d’une attaque à main armée à

Football: Lille sous le charme de Salomon Kalou

Salomon Kalou, co-meilleur buteur en L1 en cette année civile 2013, sera l’un des atouts essentiels de Lille, revenu dans

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*