FireChat, l’appli anti-coupure de réseau des manifestants

by Roger Musandji | 2 octobre 2014 15 03 41 104110

 [GARD align= »center »]

Des manifestants pro-démocratie à Hong Kong, le 28 septembre 2014 (Mitsuru Tamura/AP/SIPA)[1]

Des manifestants pro-démocratie à Hong Kong, le 28 septembre 2014 (Mitsuru Tamura/AP/SIPA)

La révolution  parapluie qui se déroule actuellement à Hong Kong est en passe de réussir. C’est ce que l’application FireChat laisse croire. En effet, la nouveauté de cette création rend possibles les manifestations pro-démocratiques à Hong Kong, même lorsque le réseau cellulaire, surchargé, ne fonctionne plus sur leurs lieux de rassemblement. Le site des Echos explique que FireChat est une application de messagerie instantanée promettant de pouvoir tchatter sans connexion Internet ni couverture téléphonique, est en tête des téléchargements à Hong Kong depuis qu’un des leaders du mouvement, craignant que les autorités chinoises ne coupent le réseau, a conseillé dimanche, sur Facebook et Twitter, de l’installer.

#OccupyCentral[2] Activists use @Firechatapp[3] to distribute updates about the protest because cellular network is out of function

— Edwin Chu (@edwincheese) 28 Septembre 2014[4]

 

#OccupyCentral[2] RT @byAlanWong[5]: Instagram is now blocked in mainland China. Because Hong Kong? pic.twitter.com/qUsLV1Thad[6] — Edwin Chu (@edwincheese) 28 Septembre 2014[7]

Disponible sous iOS et sous Android, elle a été développée par la société californienne Open Garden, fondée par un Français, Micha Benoliel[8] , qui se réjouit sur Twitter du succès de son produit. Elle s’appuie sur la technologie Bluetooth pour permettre à des smartphones de communiquer entre eux en étant déconnectés du réseau, et ce jusqu’à 70 mètres de distance. Elle permet aussi de créer des groupes de discussion anonymes pouvant regrouper jusqu’à 10.000 utilisateurs de l’application en même temps. Elle se retrouve aujourd’hui estampillée « anti-censure », alors qu’elle a été conçue initialement pour communiquer dans le métro ou lors de grands évènements, comme des concerts ou des matchs, par exemple.

 

#UmbrellaRevolution[9] #OccupyCentral[2] RT @theosint[10]: Two major network disruptions in the last 24 hours Src: Google pic.twitter.com/zH68N1Zl1K[11]

— Edwin Chu (@edwincheese) 29 Septembre 2014[12]

Une possible solution pour les manifestants africains qui sont souvent privés des réseaux lors de forte mobilisation comme en 2011 lors des élections présidentielles en République Démocratique du Congo.

Roger Musandji
Paris – Oeildafrique.com

Endnotes:
  1. [Image]: http://oeildafrique.com/firechat-lappli-anti-coupure-reseau-manifestants/hong-kong-firechat/
  2. #OccupyCentral: https://twitter.com/hashtag/OccupyCentral?src=hash
  3. @Firechatapp: https://twitter.com/Firechatapp
  4. 28 Septembre 2014: https://twitter.com/edwincheese/status/516126552820420608
  5. @byAlanWong: https://twitter.com/byAlanWong
  6. pic.twitter.com/qUsLV1Thad: http://t.co/qUsLV1Thad
  7. 28 Septembre 2014: https://twitter.com/edwincheese/status/516283641760993280
  8. Micha Benoliel: http://twitter.com/anthenor
  9. #UmbrellaRevolution: https://twitter.com/hashtag/UmbrellaRevolution?src=hash
  10. @theosint: https://twitter.com/theosint
  11. pic.twitter.com/zH68N1Zl1K: http://t.co/zH68N1Zl1K
  12. 29 Septembre 2014: https://twitter.com/edwincheese/status/516718844774076418

Source URL: http://archives.oeildafrique.com/firechat-lappli-anti-coupure-reseau-manifestants/