Le FMI approuve un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo

[GARD align=« center »]

Port Autonome de Lomé

Port Autonome de Lomé|©DR

Le Fonds monétaire international a approuvé vendredi un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo afin d’aider le pays à redresser ses finances publiques.

Un premier prêt de 34,5 millions a été immédiatement débloqué en faveur des autorités de Lomé, a indiqué le Fonds dans un communiqué. Le versement des autres tranches de ce programme étalé sur trois ans sera conditionné à l’application d’une série de réformes économiques.

Plusieurs pays d’Afrique francophone ont récemment fait appel au FMI, notamment pour faire face à l’impact de la chute des cours des matières premières, sur fond de rumeur de dévaluation du franc CFA.

« Les résultats de l’économie togolaise ont été solides ces dernières années, avec une croissance soutenue et une inflation basse », a noté le directeur général adjoint du FMI, M. Tao Zhang, cité dans un communiqué.

Mais cette croissance a été portée par de lourds investissements publics qui ont « fait monter la dette publique et la pression sur le service de la dette », a-t-il ajouté.

AFP

[GARD align=« center »]

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
FMITogo

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Guinée: Alpha Condé aspire à un 3e mandat présidentiel

[GARD align= »center »] Le président guinéen, Alpha Condé, ancien opposant historique qui a réussi à accéder au pouvoir en 2010 après

Ramadan 2013: le prix des denrées alimentaires flambent

[dropcap font= »time new roman »]D[/dropcap]epuis le mardi 9 juillet dernier, les musulmans du monde entier observent le jeune du ramadan. Ce

Burkina : 86 milliards de francs CFA de blanchiment en 2015, la justice saisie

[GARD align= »center »] Le gouvernement burkinabè a annoncé jeudi avoir saisi la justice après la découverte de cas de blanchiments d’argent

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*