FOOT- CHAN 2014 : le Congo élimine l’Éthiopie

FOOT- CHAN 2014 : le Congo élimine l’Éthiopie

[GARD align= »center »]

Rudy Bhebey

Le buteur Rudy Bhebey Ndey,Photo ©Backpagepix

Au coup d’envoi de la deuxième rencontre du groupe C, il flottait comme un curieux goût de Coupe d’Afrique des clubs au Free State Stadium de Mangaung. On avait 8 joueurs du Saint George d’Addis Abeba qui avait disputé la phase de poules de la Coupe de la Confédération et 6 joueurs de l’AC Léopards de Dolisie qui avait, lui disputé la phase de poules de la Ligue des champions. Question homogénéité et expérience l’Ethiopie et le Congo partaient presque sur un pied d’égalité. Le match démarra tout de suite sur un bon tempo, les deux vaincus de la première journée sachant qu’une défaite serait synonyme d’élimination. Un football sans calcul avec pour leitmotiv, Droit au but. Les Ethiopiens avaient un petit avantage, ils jouaient en quelque sorte à domicile, soutenus par la forte colonie de compatriotes résidant en Afrique du Sud. Et ils faisaient beaucoup de bruit dans les tribunes, presque autant qu’il y a un an lorsque les Walyas Antelopes avaient disputé la CAN.

Le jeu était rapide, le ballon circulait d’une moitié de terrain à l’autre soulevant l’enthousiasme des tribunes. Les hommes les plus sollicités étaient des deux gardiens, Jemal Bushra et Gildas Mouyaki. Cela fusait de partout avec seulement un attaquant de chaque côté, Rudy Bhebey Ndey et Omod Okwury. Il n’y avait aucun temps mort entre deux équipes qui livraient l’un des meilleurs matches depuis le début du CHAN. Il ne manquait que les buts. Les Congolais attaquaient surtout sur l’aile gauche avec un Moïse Nkounkou qui se démenait conne le Diable Rouge qu’il est tandis que dans leurs poussées en avant les Ethiopiens choisissaient de préférence l’axe central pour lancer Omod. Mais les ballons passaient au-dessus de la transversale, soit assez largement à côté. A la mi-temps, les statistiques indiquaient une égalité presque totale, mais seulement trois tirs cadrés pour les Ethiopiens et deux pour les Congolais.

Au retour des vestiaires, les deux équipes semblaient animées des mêmes intentions. Les Congolais se montraient pressants d’entrée. Un premier tir d’Hardy Binguila était repoussé des deux points par Bushra puis scénario identique cinq minutes plus tard sur une frappe en pivot de Rudy Bhebey.

La défense congolaise s’était avancée de quelques mètres par rapport à son dispositif de début de match, signe que la pression éthiopienne était moins forte. Ce qui n’empêchait Behailu Assefa d’obliger Mouyaki à sortir le grand jeu pour l’empêcher d’0uvrir le score (58e).

L’action suivante se terminait comme la première par un renvoi réflexe du gardien congolais. Un centre d’Abebaw Butako venu de la gauche, passait devant tout le monde à quatre mètres de la ligne de but. Adane Girma manquait la reprise alors qu’il n’avait plus que quelques centimètres à faire pour conclure cette action, aux aguets sur le côté droit Alula Mekkonen voyait sa frappe qui prenait le chemin du but bloqué par Mouyaki. Mais les Ethiopiens pour être moins pressants et moins pressants étaient toujours capables de réactions comme sur un tir en pivot de Megersa qui tapait la transversale.

Quelques instants après, Rudy Bhebey recevait un long centre entre les deux défenseurs axiaux. Contrôle de la poitrine et but (78e). Ce sera l’unique de la rencontre. Hardy Binguila aurait pu en ajouter un deuxième à la 90e minute. Parti à la limite du hors-jeu à 35 mètres du but, il se présentait en bout de course face à Bursha et…lui tirait dessus. Il y avait certainement mieux à faire. Mais les Congolais avaient gagné. Gagné le droit de jouer leur va-tout le 21 janvier, toujours à Polokwane contre la Libye.

Les Diables Rouges seront dans l’obligation de vaincre car Libyens et Ghanéens sont toujours devant avec quatre points contre trois.

[GARD align= »center »]

Quant à l’Ethiopie, elle sort comme l’année dernière à la CAN à l’issue du premier tour. Elle a pêché par un manque de fraîcheur dans la deuxième moitié de son match avec le Congo. Et, comme elle avait déjà cédé quatre jours plus tôt devant la Libye, elle va pouvoir dorénavant penser aux éliminatoires de la prochaine CAN, car plusieurs des titulaires de l’équipe des locaux étaient déjà présents il y a un an en Afrique du Sud.

Oeildafrique Avec © CAF

 

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
CHAN 2014congoEthiopie

Related Articles

Football-Côte d’Ivoire: Jean-Philippe Gbamin et Jéréme Boga joueront pour les éléphants

[GARD align= »center »] La sélection ivoirienne de Football a de nouveau réussi à convaincre des binationaux de faire le choix des

Mondial U-17 : Le Nigéria se débarrasse de la Suède et propulse l’Afrique en finale

La Coupe du monde des moins de 17 ans qui se dispute au Emirats Arabes Unis sont presque à sa

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*