Football-Côte d’Ivoire: Jean-Philippe Gbamin et Jéréme Boga joueront pour les éléphants

[GARD align= »center »]

La sélection ivoirienne de Football a de nouveau réussi à convaincre des binationaux de faire le choix des couleurs nationales.

Après Seko Fofana et Maxwel Cornet, Jean-Philippe Gbamin et Jéréme Boga qui vont rejoindre les Eléphants de la Côte d’Ivoire. C’est le sélectionneur Marc Wilmots qui a souhaité la bonne arrivée à Jérémie Boga et Jean Philippe Gbamin.

« Bienvenu et Bonne chance à Jean-Philippe Gbamin et Jéréme Boga, qui ont choisi de défendre les couleurs de la 🇨🇮 🐘 #Akwaba« , lit-on sur le compte Instagram du technicien, visiblement ravi de ses nouvelles acquisitions.

 

Bienvenu et Bonne chance à Jean-Philippe Gbamin et Jéréme Boga, qui ont choisi de défendre les couleurs de la 🇨🇮 🐘 #Akwaba

Une publication partagée par Marc Wilmots (@wilmots.marc) le

Tous deux nés en France, Boga et Gbamin sont deux joueurs déjà évoqués pour les couleurs ivoiriennes. mis jusque-là, ils ont repoussé l’offre, préférant attendre leur chance en équipe de France. Le premier formé à Chelsea a déjà été prêté à Rennes puis évolue cette saison à Grenade en Espagne, tandis que le second a quitté Lens pour Mayence en Allemagne depuis l’été dernier.


Tags assigned to this article:
cote d'ivoirefootball

[GARD align="center"] [themoneytizer id=9411-16]

Related Articles

Teodoro Nguema Obiang Mangue, un invité de choix pour le 53eme anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire

[wp_ad_camp_3] « Quand je dis cher ami, il ne s’agit pas d’une formule diplomatique, mais l’expression de ce que je ressens

Le gouvernement du Benin entend poursuivre des anciens ministres

Le parlement étudie depuis quelques semaines les dossiers de certains anciens ministres en vue d’une poursuite éventuelle devant la Haute

Le Niger est le pire endroit pour être mère, selon l’ONG Save the Children

WASHINGTON – Le Niger est le pire endroit dans le monde en 2012 pour être mère à cause de la

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*