France: François Hollande décrète l’état d’urgence et la fermeture des frontières

Le président Français, François Hollande

Le président Français, François Hollande

Le président de la République Française, Francois Hollande, dans une brève allocution a décrit des « attaques terroristes sans précédent en cours dans l’agglomération parisienne ». « C’est une horreur », a-t-il martelé. Le chef de l’Etat, dans un ton grave, a précisé que toutes les forces possibles ont été déployées. Il a également annoncé l’état d’urgence et la fermeture des frontières.

Plusieurs attaques à Paris et dans le secteur du Stade de France (Seine-Saint-Denis) ont fait vendredi soir au moins 40 morts, selon des sources proches du ministère de l’Intérieur, et une prise d’otages était en cours au Bataclan dans le centre de la capitale.

François Hollande a également annoncé qu’il avait décrété l’état d’urgence « des lieux seront fermés, la circulation pourra être interdite et des perquisitions pourront se dérouler dans toute l’Ile-de-France ». La fermeture des frontières a également été décidée pour ne laisser personne entrer ou sortir du territoire.

Pour l’heure, une centaine de personnes seraient retenues en otage au Bataclan, une salle de spectacle située boulevard Voltaire, dans le 11e arrondissement de la capitale. A quelques mètres de là, au restaurant Le Baromètre, un serveur témoigne : « On avait 70 clients dans l’établissement quand on a entendu des coups de feu dans tous les sens. Les gens se sont mis à courir… », raconte le jeune homme. « Tout le monde s’est réfugié dans notre cour intérieure ».

« Les policiers nous ont demandé de faire de la place pour accueillir les blessés »

La police est arrivée peu après. « Les policiers nous ont demandé de faire de la place pour accueillir les blessés », poursuit le serveur, dans un brouhaha de chaises et tables déplacées dans le restaurant et les sirènes des véhicules de secours. « Je ne sais pas combien de blessés il y a exactement mais les pompiers approchent… », explique-t-il, paniqué.

Non loin de là, au restaurant La Gondola, situé rue Oberkampf, une femme raconte : « Il y a eu un homme blessé juste devant le restaurant. Il s’est fait tirer dessus à la kalachnikov, à la tête. La police est arrivée tout de suite et l’a évacué. On nous a demandé de nous plaquer au sol, puis de nous réfugier dans la cuisine. On a éteint toutes les lumières. On est toujours cachés là, dans le noir. La police et les pompiers sont devant. Ce n’est pas fini… »


Tags assigned to this article:
Attaquesfranceotagesparisterroristes

[fbcomments]

Related Articles

Belgique: une trentaine de Congolais en situation irrégulière expulsés

 [GARD align= »center »] Une trentaine de ressortissants congolais en situation irrégulière vont être expulsés dimanche en fin d’après-midi depuis l’aéroport militaire

Barack Obama attaque Mitt Romney sur la politique étrangère

Barack Obama a multiplié lundi soir les attaques contre Mitt Romney lors du troisième et dernier débat avant l’élection présidentielle

Hollande devant Sarkozy au second tour, 20% pour Le Pen

C’est maintenant officiel: François Hollande affrontera Nicolas Sarkozy au second tour de l’élection présidentielle française. Le socialiste commence la course

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*