France : Pape Diouf s’engage dans la course à la mairie de Marseille

France : Pape Diouf s’engage dans la course à la mairie de Marseille

[GARD align= »center »]

Pape Diouf

L’ancien Président de l’Olympique de Marseille, Pape Diouf

L’ancien Président de l’Olympique de Marseille (OM), Pape Diouf bien populaire à Marseille vient d’annoncer sa candidature pour les élections municipales pour la Maire de la ville de Marseille. Pape Diouf est à la tête d’une liste issue de la société civile et pense perturber les calculs des deux candidats déjà en course à  savoir Patrick Mennucci et Jean-Claude Gaudin.

Après de longs moments d’hésitation, Pape Diouf se lance finalement dans la course pour la Mairie de Marseille. L’ancien Président de l’OM est à la tête d’une liste présentée comme celle d’ouverture et de rassemblement composée de personnalités issues de la société civile, classées à droite comme à gauche, de membres du collectif citoyen ‘Le Sursaut’, ou encore, d’élus du Modem. Sur la liste pilotée par le franco-sénégalais, on cite des noms du conseiller municipal écologiste Sébastien Barles ou encore celui de l’ex-PS Philippe Sanmarco.

Mais le combat s’annonce rude pour Pape Diouf. En effet, son adversaire, Patrick Mennucci est présenté comme un homme d’appareil. Des émissaires de l’Élysée et de Matignon auraient tenté la semaine dernière de le convaincre de rejoindre la liste du candidat socialiste Patrick Mennucci. Pape Diouf jugeait que Patrick Mennucci avait « contre lui le fait d’être un homme d’appareil ». Pour lui Marseille méritait simplement d’être reprise en main ».

Mais jusque-là, Pape Diouf n’a pas fait objet de sondage et se présente comme une figure inconnue dans la campagne. Mais, pas de souci à se faire pour l’ancien président de l’OM, qui est resté très populaire. Plusieurs observateurs estiment qu’il pourrait facilement influer la bataille que se livrent Patrick Mennucci et le maire UMP sortant, Jean-Claude Gaudin. La semaine dernière, ce dernier était donné en tête d’un sondage CSA pour BFMTV, avec 37% d’intentions de vote, contre 31% des voix accordées à son challenger socialiste. Le candidat du Front national, Stéphane Ravier, recueillerait quant à lui 17% des suffrages et serait donc en capacité de se maintenir pour le second tour.

[GARD align= »center »]

Un second tour qui serait beaucoup plus incertain, les candidats UMP et PS recueillant respectivement 42% et 41% d’intentions de vote. Mais désormais, il faudra compter avec Pape Diouf qui pourra tout bouleverser dans les intentions de votes.

Didier Assogba

 

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
élections municipalesfrancePape Diouf

Related Articles

Politique migratoire: Hollande dans les pas de Sarkozy ?

Le nouveau président français François Hollande a‑t‑il renié ses engagements électoraux pour une nouvelle politique d’immigration dans son pays ?

« Une poignée » de Français jihadistes au Mali, des « dizaines » en Syrie, selon Valls

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a déclaré dimanche sur BFMTV qu’une « poignée » de « Français ou résidents en France » se

Air France condamné à 156 000 euros pour discrimination raciale

La Cour d’appel de Paris a condamné Air France pour discrimination à l’encontre de leur salarié Mohamed d’origine maghrébine. Mohamed est salarié

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*