François Fillon : « il est bon de regarder vers l’Afrique »

François Fillon : « il est bon de regarder vers l’Afrique »

[wp_ad_camp_3]

François FillonContrairement au discours de l’ancien président de la France, Nicolas Sarkozy à Dakar, François Fillon, l’ex-premier ministre a tenu un discours d’espoir dans la capitale sénégalaise.

En effet, selon François Fillon, « il est bon de regarder vers l’Afrique, où des forces créatrices sont en action ».

A l’en croire, « la France doit encourager les pays africains à créer une communauté africaine [active dans l’exploitation] des ressources naturelles. Ma conviction, c’est que le moteur du progrès est en marche [en Afrique]. Et dans 10 ou 20 ans, bien des Etats d’Afrique auront le statut de puissance économique, technologique et diplomatique ».

Il s’exprimait ainsi, lors d’une réception, en son honneur, à la résidence de l’ambassadeur de France au Sénégal. Pour le responsable de l’UMP (opposition), « la question des ressources naturelles sera cruciale, dans le siècle en cours ».

Poursuivant, il estime aux termes d’une visite de deux jours, dans la capitale sénégalaise que, « la France doit déployer sa diplomatie économique vers l’Afrique, pour ne pas être en retard sur les Américains et les Chinois ».

[wp_ad_camp_2]

Cependant, il n’a pas manqué d’évoquer la situation qui prévaut en Centrafrique. Et c’est pour dire que, «  la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEAC, 10 pays) doit « se mobiliser pour aider la République Centrafricaine », qui en fait partie ».

Car dit-il, « aujourd’hui, tous les regards sont tournés vers la République Centrafricaine ».

Adama COULIBALY
Dakar-Oeildafrique.com


Tags assigned to this article:
dakarfranceMinistre

Related Articles

Procès Habré: suite des plaidoiries avec en toile de fond les crimes sexuels

[GARD align= »center »] Entamées lundi à Dakar, les plaidoiries de la partie civile se poursuivent au tribunal de Dakar où est jugé,

Brésil: Dilma Rousseff, réélue de peu, promet dialogue et changements

 [GARD align= »center »] La présidente de gauche Dilma Rousseff, réélue avec un score étriqué, va devoir comme elle l’a promis dimanche

France: l’Aston Martin plaquée or d’Omar Bongo adjugée à 43 500 euros

 [GARD align= »center »] Une Aston Martin aux poignées dorées qui est estimée à 25000 euros, ayant appartenu à l’ex-président gabonais Omar

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*