Gabon : Ali Bongo, candidat à l’élection présidentielle pour apporter le changement

[GARD align= »center »]

le Président de la République du Gabon Ali BONGO

Le Président de la République du Gabon Ali BONGO

Alors qu’il visitait lundi le pont du chantier de la route Port-Gentil et Omboué, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a annoncé sa candidature à la prochaine élection présidentielle sous le slogan «changeons ensemble» le Gabon.

Ali Bongo Ondimba a déclaré, lundi, à Port-Gentil, capitale économique du Gabon, qu’il sera candidat à sa propre succession lors de l’élection présidentielle qui se tiendra avant la fin de l’année 2016.Bongo entend obtenir la confiance renouvelée de ses citoyens qu’il a appelés à l’aider à changer ensemble le Gabon. Pour le candidat du pouvoir, le changement en question vise à favoriser la création d’emplois, la promotion de l’entreprenariat, le soutien à la formation, l’élargissement de la couverture médicale actuelle, pour lutter avec détermination contre les privilèges indus et bâtir un meilleur vivre ensemble fondé sur l’inclusion, la méritocratie et la solidarité.

«J’ai besoin de vous pour consolider et construire ensemble ces ponts de l’espoir, ces ponts de l’avenir. Mes chers compatriotes, je vous invite à emprunter le pont qui nous permettra d’enjamber les obstacles que nous pourrions rencontrer sur la route vers le progrès, le bonheur et la prospérité de notre cher pays, le Gabon», a indiqué Ali Bongo.

Le choix de l’Ogooué-Maritime pour la déclaration de candidature par le chef de l’État du Gabon n’est pas anodin. L’homme est inspiré par la dimension métaphorique de cet ouvrage d’art en construction à Ozouri.

En effet, l’Ogooué-Maritime est l’endroit où jaillit, il y a exactement soixante ans, le premier pétrole du Gabon au cœur de ce delta longtemps considéré comme infranchissable. Ali Bongo a lancé la construction d’une route et de gigantesques ponts et espère construire un Gabon émergent avec le profit de ce pétrole.

Il présente son rêve de garantir à nos familles une vie meilleure comme un nouveau pacte avec la Nation. Il a réaffirmé sa volonté de poursuivre les grands changements nécessaires à la libération du potentiel humain, en particulier par l’autonomisation des femmes et des jeunes parce que pour lui, «les Gabonaises et les Gabonaises sont la plus grande richesse du pays».

«Je suis bien le fils du Président qui disait ‘Dieu ne nous a pas donné le droit de faire du Gabon ce que nous sommes en train de faire’. Ce message, je l’ai bien entendu. Comme j’ai bien compris les combats menés par certains pour préserver et perpétuer ce système de privilèges. C’est la raison de mon engagement résolu pour mettre notre pays sur la voie du changement», a-t-il dit.

«Si vous croyez que nous pouvons construire plus de ponts pour plus de grands changements, alors je vous demande de vous lever avec moi, de vous joindre à moi et de travailler avec moi pour changer ensemble notre pays, notre Gabon bien aimé», lance Ali Bongo.

Arrivé au pouvoir Ali Bongo en août 2009 suite au décès au pouvoir d’Omar Bongo Ondimba qui a dirigé le Gabon durant 41 ans, Ali Bongo va donc rempiler à la tête du pays. La constitution actuelle permet au Gabon de briguer autant de mandats de 7 ans en l’absence de réformes constitutionnelles.

© OEIL D’AFRIQUE

[GARD align= »center »]


Tags assigned to this article:
ali bongocandidatgabon

[fbcomments]

Related Articles

Centrafrique: des soldats sud-africains traumatisés d’avoir tué des enfants-soldats

Des soldats sud-africains se disent traumatisés après avoir combattu et tué des enfants-soldats pendant la prise de Bangui par les

CAN 2017 : Paul Biya salue les Lions qui ont mis les Egyptiens « dans la sauce »

[GARD align= »center »] Le président camerounais Paul Biya a salué mercredi à Yaoundé, lors d’une réception au palais présidentiel, le talent

Centrafrique: Obama prend des sanctions contre Bozizé, Djotodia et trois autres responsables

[GARD align= »center »] Après le Conseil de Sécurité des Nation Unies en début de semaine, c’est au tour du président des

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*