Gabon: Ali Bongo inaugure un mausolée en mémoire d’Omar Bongo sans l’opposition

Gabon: Ali Bongo inaugure un mausolée en mémoire d’Omar Bongo sans l’opposition

 [GARD align= »center »]

Le mausolée Omar Bongo Ondimba – à Franceville.

Le mausolée Omar Bongo Ondimba – à Franceville.

Un mausolée a été inauguré en début de semaine à Libreville par les autorités gabonaises en mémoire de l’ancien président, Omar Bongo Ondimba. Mais il faut signaler que la cérémonie d’inauguration ne s’est pas déroulée comme le souhaitait Ali Bongo Ondimba qui voulait rassembler les opposants pour cette occasion.

Malmené par l’opposition gabonaise qui exige sa démission suite à des révélations sur ses origines prétendues douteuses, Ali Bongo n’a pas pu associer l’opposition à l’inauguration du mausolée. L’opposition a tout simplement boudé son appel faisant passer la cérémonie comme un symbole fort de l’unité de la famille Bongo.

Si Ali Bongo n’a pas réussi à avoir l’opposition pour l’inauguration du mausolée de son père, il peut se réjouir d’avoir au moins réuni sa famille, présentée comme divisée. Le rassemblement s’est fait autour de Patience Dabany et de Jean Boniface Assélé, son oncle, ses frères et sœurs. On a noté toutefois  l’absence de Christian Bongo, cet autre fils d’Omar Bongo.

Prenant la parole à la suite des officiels, Pascaline Bongo, qui défendait il y a quelques jours son frère Ali Bongo, accusé dans un livre de l’écrivain français Pierre Péan, d’être un enfant adoptif venu du Nigeria, a souhaité que l’âme d’Omar Bongo repose en paix.

« Par ma voix, Ali, au nom de tes frères et sœurs, nous te disons merci pour cette œuvre que tu as faite pour papa. Que ton âme, papa, repose en paix, auprès de ton père. Je sais qu’il a retrouvé son père», a déclaré Pascaline Bongo.

Omar Bongo qui a dirigé le Gabon durant 42 ans repose désormais dans un luxueux mausolée en marbre dessiné par un architecte marocain. Le complexe abrite un musée, une bibliothèque et une mosquée.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
gabonmausoléeOmar Bongo

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

CAN2019: « consternation » au Cameroun après les propos du président de la CAF

[GARD align= »center »] La Fédération camerounaise de football a affirmé lundi avoir pris connaissance « avec une profonde consternation » des déclarations du

Les pays de l’Afrique centrale reparlent de la libre circulation des personnes dans la Zone CEMAC

La libre circulation des personnes et des biens préoccupent toujours les pays membres de la Communauté Economique et Monétaire de

RDC: l’archevêque Monsengwo appelle les autorités à ne pas « tuer »

L’archevêque de Kinshasa, Laurent Monsengwo, a appelé les autorités congolaises et les hommes politiques à ne pas tuer leurs concitoyens,

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*