Gabon : Ali Bongo présente ses condoléances à la famille d’André Mba Obame

Gabon : Ali Bongo présente ses condoléances à la famille d’André Mba Obame
 Le Président de la République du Gabon Ali BONGO

Le Président de la République du Gabon Ali BONGO

Tous les acteurs politiques sont unanimes sur la perte de l’opposant André Mba Obame qui a été, pendant longtemps, l’un des hommes de confiance d’Omar Bongo. Ainsi, ils ne cessent de lui rendre hommage à la suite de son décès survenu à Yaoundé au Cameroun le dimanche dernier. Le dernier hommage est venu du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, qui a présenté ses condoléances à  la famille d’André Mba Obame.

«C’est avec tristesse et émotion que j’ai appris le décès de M. André Mba Obame, survenu à Yaoundé, au Cameroun, le 12 avril 2015, des suites d’une maladie. M. André Mba Obame a été, pendant 25 ans, un ami politique, un frère avec qui j’ai partagé un réel engagement pour le Gabon», a rappelé Ali Bongo.

Pour le chef de l’Etat, le décès de M. Mba Obame n’est ni plus ni moins qu’une perte d’un homme politique talentueux qui a su marqué sa génération.

«Par sa disparition, le Gabon perd l’un des hommes politiques les plus talentueux de sa génération. Je voudrais, à cet instant précis, avoir une pensée particulière pour sa famille, à qui je présente mes sincères condoléances», a fait savoir Ali Bongo.

Candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2009 au cours de laquelle il avait été déclaré 3ème, André Mba Obame avait été hospitalisé en Afrique du Sud où il avait subi une opération d’une «sciatique paralysante et hyperalgique».

Depuis 2012, sa santé n’avait pas fini de se détériorer l’obligeant  à quitter le pays. Au moment de son décès à Yaoundé, il était en transit en attendant d’obtenir un visa pour se rendre en Afrique du Sud. Quant aux causes de cette maladie, André Mba Obame a accusé le pouvoir de lui avoir jeté un sort. Il a parlé d’attaques mystiques récurrentes qui s’apparentent souvent à un AVC même s’il n’y a pas de trace de cette maladie dans son sang.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
André Mba Obamegabon

[wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4][wp_ad_camp_4]

Related Articles

Le président Kabila annonce l’ouverture « imminente » d’un dialogue national

Le président congolais a annoncé aux ambassadeurs accrédités à Kinshasa l’ouverture « imminente » d’un dialogue national en vue « d’élections apaisées » en

RDC – Corruption : la plainte de Joseph Kabila vise Moise Katumbi

Quatre gouverneurs de province congolais et un ancien conseiller du président de la République démocratique du Congo sont visés dans

Pape François aux évêques du Gabon: «Défendez les plus faibles contre les violences de toutes sortes»

Les évêques du Gabon effectuent depuis une semaine une visite ad limina au Vatican. Ils ont rencontré mardi dernier le

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*